Publié dans Economie

Banque africaine de développement - A la recherche de 300 entreprises à soutenir

Publié le mardi, 26 octobre 2021


1,4 million de dollars à dispatcher, soit environ 5,4 milliards d’ariary. Dans le cadre du projet «Business Linkage Programme», la Banque africaine de développement (BAD) accordera ce financement afin de soutenir la croissance des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) à Madagascar, et ce jusqu’en 2023.  L’appel à candidature des entreprises, souhaitant bénéficier de financement, a donc été officiellement lancé hier. En tout, le projet entend soutenir 300 entreprises réparties dans les quatre coins du pays et dirigées majoritairement par des jeunes et des femmes. D’après le responsable du projet, «toutes les entreprises, tous secteurs d’activités confondus, peuvent participer tant qu’elles correspondent aux critères déjà en place». Pour pouvoir bénéficier du programme, l’entreprise doit donc avoir existé depuis plus de deux ans, avec des employés entre cinq et 100, et un chiffre d’affaires d’au moins 40 millions d’ariary.
Outre le financement, ce soutien se traduira également par l’initiation à l’entrepreneuriat pour les dirigeants mais aussi la mise en relation des MPME avec des grandes entreprises, de futurs clients. «Le «Business Linkage Programme» est une plateforme numérique reliant les grandes entreprises aux MPME. Dans ce sens, les grandes entreprises y répertorieront leurs besoins en matière d’achats et d’externalisation qui seront ensuite accessibles aux MPME formées. Cela améliorera notamment l’accès des fournisseurs aux opportunités commerciales, tout en instaurant une confiance dans la chaîne d’approvisionnement» explique la BAD.
Le comité qui choisira les entreprises bénéficiaires sera ainsi composé par le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation, celui de l’Agriculture et de l’Elevage ainsi que les Chambres de commerce et d’industrie, sans oublier les groupements d’entreprises comme le SIM (Syndicat des industries de Madagascar) ou encore le GFEM (Groupement des femmes entrepreneures de Madagascar).
Rova Randria

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff