Publié dans Economie

Energie renouvelable - Mesures incitatives pour attirer les investisseurs privés

Publié le jeudi, 23 juin 2022



Dialogue public-privé. Pour promouvoir davantage les investissements dans le secteur de l’énergie renouvelable, l’Economic Development Board Madagascar, en collaboration avec le ministère de l’Energie avec l’appui du GIZ dans le cadre du projet PERER, ambitionne d’améliorer les mesures incitatives pour attirer les opérateurs du secteur privé à injecter des fonds dans le secteur de l’énergie renouvelable. En effet, l’intégration des énergies renouvelables dans les systèmes électriques est de plus en plus incontournable pour les pays fortement dépendants des énergies fossiles comme les îles du sud-ouest de l’océan Indien. Par le coût écologique et économique des combustibles fossiles, ces pays se doivent d’accélérer la transition énergétique et de miser davantage sur les énergies durables. Non sans mal. Par ailleurs, si les îles voisines, en matière de transition énergétique, sont beaucoup plus engagées dans des projets de diverses envergures en matière de solaire, d’éolienne, de biomasse, de géothermie ou encore d’énergie marine, Madagascar privilégie davantage l’hydroélectricité en raison de son potentiel important dans ce domaine : les cours d’eau exploitables dans le pays affichent un potentiel de près de 7,8 Gigawatts. De quoi couvrir l’ensemble des besoins de Madagascar, voire au-delà. Cependant, afin de préserver ce potentiel, la Grande île devra faire de la lutte contre le changement climatique une priorité.
Problématique
Ainsi, le dialogue public-privé qui s’est tenu récemment a été précédé d’une réunion du secteur privé qui a permis d’identifier les problématiques rencontrées par les opérateurs ainsi que les pistes de solution et de confirmer les engagements en contrepartie de la mise en place des mesures incitatives. Sur la base des problématiques et des propositions du secteur privé, une réunion public-public a été organisée afin d’aligner la position et les engagements de l’administration avant la rencontre public-privé. A l’issue de ces deux premières consultations, des points de convergence et des points de divergence ont été identifiés et ont conduit à la tenue du dialogue public-privé proprement dit avec des objectifs comme les précisions sur les points de convergence et ont défini un plan d’action pour la mise en œuvre des décisions, les débats sur les points en suspens et/ ou de divergence et un plan d’action de mise en œuvre des décisions. A l’issue des échanges, des résolutions ont été identifiées par rapport à la vulgarisation des mesures incitatives et de la facilitation des procédures comme la mise en place d’un site web dédié à l’énergie renouvelable. A cela s’ajoutent la diffusion des procédures sur les mesures fiscales et douanières, la mise en place d’un guichet unique pour l’énergie renouvelable, la mise à jour de la liste des équipements et matériels bénéficiant d’exonération ou encore la formation des transitaires sur les mesures incitatives ainsi que sur l’accès au financement. De façon unanime, les participants ont reconnu la pertinence des points échangés et des résultats obtenus. Un comité de suivi a été mis en place et a immédiatement planifié les prochaines étapes à réaliser pour concrétiser les résolutions.
Hary Rakoto

Fil infos

  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains
  • Drame à Nosy Varika - Une mère de famille et ses fillettes meurent calcinées
  • Accident routier au fasan’ny Karàna - Un motocycliste broyé par un poids lourd
  • Autoroute Antananarivo - Toamasina Contrat signé incessamment
  • Assassinat d’une jeune fille à Moramanga - L’ex-petit ami à Tsiafahy
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Un millier de caméras pour surveiller les rues de Tana
  • Tribunal de Nîmes - Un Malagasy condamné à 7ans d’emprisonnement pour agression sexuelle
  • Paiement des bourses universitaires - Trente milliards d’ariary d’économies grâce à la digitalisation
  • Moramanga - Le sosie de Jerry Marcoss décapité
  • Fête de l’indépendance - Circulation perturbée à Anosy et Mahamasina
Pub droite 1

Editorial

  • Identité nationale
    Que la fête commence ! Que les choses sérieuses débutent ! Bref, que le plat de résistance soit servi ! Le clou des cérémonies de la célébration de la Fête nationale arrive ce jour de 25 juin, la veille de la date du Soixante-deuxième anniversaire du retour à la souveraineté nationale. En effet, après avoir été colonisée pendant 64 ans, la Grande île accède le 26 juin 1960 à l’autodétermination.

A bout portant

AutoDiff