Publié dans Economie

Responsabilité sociétale des entreprises - Le recyclage électronique initié par VALOMADA

Publié le vendredi, 30 septembre 2022

Alors que les appareils de télécommunication et autres équipements électriques et électroniques se répandent partout, des grandes mégalopoles aux petits villages isolés, la question de leur fin de vie ne se pose pas encore vraiment à Madagascar. Raison pour laquelle, la société VALOMADA, qui se spécialise dans le domaine du recyclage, s’est associée avec Telma Madagascar dans le but de renforcer l’engagement environnemental de la firme et de développer les actions de recyclage pour un peu plus d’envergure et d’impacts. 

En effet, de nombreux matériaux peuvent être récupérés à partir d’anciens appareils électroniques. Ces produits particuliers peuvent ensuite être utilisés pour créer de nouveaux produits, réduisant ainsi le besoin d'exploiter de nouveaux matériaux. Par exemple, les circuits imprimés d’ordinateur et d’autres appareils électroniques comportent divers composants métalliques qui peuvent trouver une autre utilisation. « Le programme de ce partenariat de recyclage électronique sera déployé suivant deux phases. Dans un premier temps, uniquement sur les 9 Telma Shop en galerie sur la ville d’Antanarivo dont Zoom, Tana Water Front, La City, Akoor Digue, Ampasanimalo Le Colisée, Ambatobe Leader, Talatamaty, Anosizato Santilo, Smart. Ensuite, au niveau de tous les Telma Shop en Régions, sur le long terme », a déclaré Théo Nicolas Gallart, CEO de VALOMADA. 

Pour rappel, cette entreprise sociale offre un service national pour la mise en rebut et la gestion appropriée des appareils électriques et électroniques en fin de vie. VALOMADA respecte les obligations de la mise en œuvre des parties contractantes de la convention de Bale. Ces obligations permettent une traçabilité intégrale du processus de recyclage et de valorisation. De plus, VALOMADA œuvre en étroite collaboration avec des associations favorisant l’inclusion sociale de personnes en difficulté. « A travers ce projet, comme à travers ce partenariat, Telma renforce encore une fois sa position en tant qu’acteur engagé dans la construction d’un avenir durable pour Madagascar. Grâce au recyclage électronique, nous créons des solutions écologiques, nous offrons une initiative novatrice à nos clients et nous les incitons à adopter des gestes éco-citoyens au quotidien », a affirmé Patrick Pisal-Hamida, administrateur directeur général du Groupe Telma Madagascar. 

Par ailleurs, avant de pouvoir recycler, il s’agit de collecter les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). La récupération des appareils dispersés chez les particuliers représente en soi un fameux défi. Ils peuvent par exemple proposer à ce que l’on vienne chercher les appareils. Ils ont des objectifs de réparation et de reconditionnement avant de vouloir recycler ou encore ils créent des emplois pour un public précarisé. Quant au recyclage, il nécessite plusieurs étapes. Si l’on prend l’exemple du GSM, il s’agit d’abord de le démanteler soit de manière mécanique, soit manuellement pour obtenir la carte mère où se trouve l’essentiel des métaux.

Hary Rakoto

Fil infos

  • Affaire Ketakandriana Rafitoson/GEL - Immixtion étrangère au parfum de litchi 
  • Série d’inaugurations - Le Président de la République gâte Manakara
  • Anisha - Séjour compromis en France 
  • Antoko Hiaraka Isika - Les citoyens sensibilisés à s’inscrire sur la liste électorale à Manjakandriana 
  • Les actus en bref
  • Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens
  • Dénonciation calomnieuse et dénigrement - Plainte contre la responsable de Transparency Madagascar
  • Pêche et aquaculture artisanales - Importance reconnue
  • JIRAMA - Les ingérences du ministère dénoncées par l’intersyndicale
  • Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Brillante étoile !
    Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

A bout portant

AutoDiff