Publié dans Economie

Secteur agricole - L’Allemagne renforce son engagement à Madagascar

Publié le lundi, 12 février 2024

Dans le cadre de la coopération internationale, l'Allemagne renforce son partenariat avec Madagascar en concentrant ses efforts sur le développement du secteur agricole et de l'élevage. Avec un portefeuille s'élevant actuellement à environ 110 millions d'euros, la coopération germano-malagasy joue un rôle crucial dans la promotion de la durabilité et de la croissance économique dans la Grande île. Le montant total engagé dans cette collaboration atteint environ 487 millions d'euros, soulignant l'engagement à long terme de l'Allemagne envers le développement socio-économique de Madagascar. 

Il convient de noter que ce pays européen adopte une approche unique en n'accordant pas de crédits financiers, mais en fournissant plutôt des dons et des subventions, ce qui démontre ainsi un véritable soutien philanthropique. Une réunion récente entre des représentants allemands et le ministre malagasy de l'Agriculture et de l'Elevage, Suzelin Rakotoarisolo Ratohiarijaona, a mis en lumière l'importance de cette coopération. L'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Madagascar, Michael Häusler, la cheffe de mission adjointe, Dr. Antje Göllner-Scholz, et la directrice pays de la coopération technique allemande (GIZ), Rosmarie Metz, ont participé à cette rencontre constructive. Les discussions ont principalement porté sur les projets en cours et futurs dans le domaine agricole.

Modernisation

La coopération technique allemande, à travers la GIZ, s'est engagée à soutenir la Grande île dans le renforcement de ses capacités agricoles, la promotion de pratiques durables et la modernisation des techniques d'élevage. L'approche de l'Allemagne va au-delà du simple transfert de fonds. Elle vise aussi à créer des partenariats mutuellement bénéfiques en partageant son expertise technique et en travaillant en étroite collaboration avec les autorités malagasy. Ceci garantit une mise en œuvre efficace des projets et une appropriation locale des initiatives, favorisant ainsi un impact à long terme. 

Le ministre Suzelin Rakotoarisolo Ratohiarijaona a exprimé sa gratitude envers l'Allemagne pour son soutien continu. Il a souligné l'importance de ces initiatives pour le développement durable de l'agriculture et de l'élevage à Madagascar, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire et à l'amélioration des conditions de vie des communautés rurales. Les projets actuellement en cours couvrent divers aspects tels que le renforcement des infrastructures agricoles, la formation des agriculteurs aux meilleures pratiques, la promotion de l'agriculture biologique et le soutien aux coopératives locales. Ces actions concrètes visent à accroître la productivité agricole, tout en préservant l'environnement et en favorisant une croissance économique inclusive. Ainsi, la coopération germano-malagasy dans le secteur agricole se présente comme un exemple positif de partenariat international axé sur le développement durable. L'Allemagne, par le biais de ses dons et subventions, démontre son engagement envers la prospérité de Madagascar, en mettant l'accent sur la construction d'une base solide afin d’assurer l'avenir du pays dans le secteur agricole.

 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale
  • Programme de formation GRASP - Treize Malagasy parmi les 50 africaines sélectionnées
  • Viols sur mineurs - Des chiffres effrayants officialisés
  • JIRAMA - Ambatondrazaka exige du sérieux
  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Coupable
    Romy Voos Andrianarisoa est reconnue coupable. Le jury du tribunal de South-wark Crown Court de Londres a retenu la charge contre elle et son associé Philippe Tabuteau. Le verdict aura lieu le 18 mars prochain. Selon la loi britannique, elle encourra une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans.Romy Voos Andrianarisoa et Philippe Tabuteau ont été interpelés à Londres pour une affaire de corruption. Pratiquement d’une tentative d’extorsion d’argent d’un montant de 310.000 dollars auprès de Gemfields, une société britannique spécialisée dans l’extraction de rubis et d’émeraude. En plus, ils cherchaient à obtenir une participation de 5% dans la filiale exploitant des mines à Madagasikara. Le tout, assorti de licences minières. La sulfureuse affaire éclaboussant l’ancienne directrice auprès de la Présidence, au point de la faire chuter, ayant fait couler beaucoup d’encre et déclencher vainement des spéculations hâtives et hasardeuses, conduit les observateurs à se poser des questions. Des questionnements…

A bout portant

AutoDiff