Publié dans Economie

Administration - Les passations de marchés publics passent aux cribles

Publié le mercredi, 10 juillet 2024
Administration - Les passations de marchés publics passent aux cribles Crédit photo : fournie

Le Gouvernement malagasy, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), a initié une évaluation approfondie de son système de passation de marchés publics, suivant la méthodologie d’évaluation des systèmes de passation de marchés (MAPS). Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la feuille de route MAPS II, visant à en optimiser l'efficacité, l'efficience, et l'intégrité des processus. « Le MAPS est un outil essentiel harmonisé et universel permettant à un pays de conduire à l’évaluation du système de passation de marchés publics afin de déterminer les forces et les faiblesses et de soutenir les réformes les plus efficaces pour son amélioration »   explique Adam Amouimoun, représentant résident de la BAD. Actuellement, une mission MAPS est présente à Madagascar pour mener cette évaluation. L'objectif principal de cette mission est d'analyser les forces et les faiblesses du système national de passation de marchés publics. En identifiant les points forts et les axes d'amélioration, cette analyse vise à renforcer la transparence et l'intégrité dans l'utilisation des fonds publics. A terme, Madagascar espère obtenir une certification MAPS, attestant de la conformité et de la qualité de son système de passation de marchés publics. Le lancement de cette mission sera suivi d'une série de formations destinées aux parties prenantes, dispensées par un consultant international MAPS. Ces formations tendent à doter les responsables de la passation des marchés publics des compétences nécessaires pour appliquer les meilleures pratiques internationales et les nouvelles normes définies par la méthodologie MAPS. L'évaluation MAPS s'inscrit dans une démarche plus large de réforme du système de passation de marchés publics à Madagascar. Elle a pour objectif à assurer une utilisation optimale des fonds publics, en garantissant que les procédures de passation de marchés sont efficaces, efficientes et transparentes.
Confiance
Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison : « Cette initiative devrait également contribuer à renforcer la confiance des investisseurs et des partenaires internationaux dans les mécanismes de gouvernance financière du pays ». Par ailleurs, le soutien de la Banque africaine de développement est crucial dans cette initiative. En apportant son expertise et ses ressources, la BAD joue un rôle clé dans l'amélioration des systèmes de passation de marchés publics à Madagascar. Cette collaboration témoigne de l'importance de l'aide internationale dans le développement des infrastructures de gouvernance et dans la promotion de la transparence et de l'intégrité des processus administratifs. L'amélioration du système de passation de marchés publics est essentielle pour le développement économique de Madagascar. Un système transparent et efficace permet de réduire les coûts, d'optimiser l'utilisation des ressources et de garantir que les projets de développement sont réalisés dans les délais et les budgets impartis. En obtenant la certification MAPS, Madagascar enverrait un signal fort à la communauté internationale quant à son engagement en faveur de la bonne gouvernance et de la transparence financière. Ainsi, l'initiative MAPS représente une étape importante dans la réforme du système de passation de marchés publics à Madagascar. Avec l'appui de la Banque africaine de développement et la mise en œuvre de la méthodologie MAPS, le pays se dirige vers une utilisation plus efficace et transparente des fonds publics, renforçant ainsi la confiance des investisseurs et des partenaires internationaux. La mission actuelle et les formations qui suivront marquent le début d'un processus de transformation profonde et durable pour le secteur public malagasy.
Hary Rakoto

Fil infos

  • Aéroport d’Ivato - Descente du Président Andry Rajoelina
  • Développement - Une mission spéciale de la Banque mondiale à Madagascar
  • Tentative de vol à l'aéroport international d'Ivato - La douane désavoue Jackson Jaojoby
  • Actu-brèves
  • Candidats à la Mairie - Le sort de la Capitale reste dans le flou
  • ACTU-BREVES
  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
Pub droite 1

Editorial

  • Rendez-vous planétaire !
    Le gotha monde du sport à l’échelle planétaire se retrouve à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. La capitale française, l’épicentre des rencontres sportives de haut niveau, accueille pour la troisième fois les Jeux olympiques d’été après 1900 et 1924. La France toute entière et les délégations s’impatientent d’assister à de grandes compétitions.Les Jeux olympiques s’organisaient pour la première fois en l’an 776 avant JC à Olympie, en Grèce. Il s’agissait au tout début d’une manifestation à caractère sportif et religieux.

A bout portant

AutoDiff