Publié dans Economie

« Orange Lab » - Accélérer le développement des start-up à Madagascar

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Soutenir la jeune génération des entreprises malagasy. Orange Madagascar a officiellement lancé son programme « Orange Lab », le premier accélérateur business ciblant les start-up malagasy. Dans cet esprit, ce programme ambitionne donc de faire émerger les jeunes entreprises porteuses de progrès pour le pays. « Orange est convaincue que dans la Grande île, le digital est une source de progrès et permet de faciliter le quotidien des populations. Le pays regorge par ailleurs de talents et d’un entreprenariat dynamique. 

Nous mobiliserons ainsi le meilleur d’Orange pour aider les plus belles innovations à toucher un maximum de gens », détaille Michel Degland, directeur général d’Orange Madagascar. « Orange Lab » servira ainsi de plateforme d’échanges réunissant le meilleur de l’écosystème d’Orange avec les dernières technologies, les meilleurs experts, les clients particuliers et entreprises ou encore des partenaires investisseurs qui se mettront au service de la start-up et de son équipe.

Une sélection

Pour la première saison d’« Orange Lab », l’opérateur sélectionnera des start-up. La sélection a débuté lundi dernier pour se terminer le 15 février prochain. Les dirigeants des start-up retenus suivront ensuite le programme durant six mois, sous l’encadrement des leaders du monde économique, des experts, mais aussi des coaches et des investisseurs.

Des événements, ateliers et formations seront également proposés à ces nouvelles entreprises innovantes afin de les aider à étendre leurs activités. Et à la fin de la formation, chacune d’elle pourra révéler le meilleur de son produit, avec une équipe aux compétences renforcées ainsi qu’une stratégie et un modèle économique éprouvé. « Et pour celles ayant un potentiel d’expansion internationale, Orange pourra les y accompagner grâce au réseau international des Orange Fab en Afrique, en Asie, en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis. En effet, le Groupe Orange est riche d’opportunités pour les entrepreneurs, et notamment via Orange Digital Venture, le fonds d’investissement d’Orange dédié aux start-up », ajoute Michel Degland.

Toutefois, pour être éligible, le domaine de prédilection de l’entreprise doit s’inscrire dans l’une des trois grandes thématiques. A cet effet, son produit doit notamment offrir un service innovant qui facilite les échanges commerciaux entre entreprises et particuliers ou entre entreprises, soit il doit améliorer la qualité de vie au quotidien ou proposer de nouvelles solutions simplifiant l’accès à l’éducation, la formation, l’insertion professionnelle ainsi qu’à la culture.

Rova R.

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff