Publié dans Economie

Trafic de ressources naturelles - Quinze insectes découverts à Ivato

Publié le dimanche, 17 février 2019

Les trafiquants continuent de défier les autorités ! Dans l’après-midi de samedi dernier, lors du traitement du vol ET852 d’Ethiopian Airlines à destination de Beijing via Addis-Abeba, une valise contenant des ressources naturelles a été découverte par les agents de la douane. Effectivement, grâce à des renseignements émanant d’un agent de l’environnement, le contrôle des bagages en amont a permis de distinguer quinze insectes dont des milles pattes et autres, mais aussi un caméléon et un lézard.  « Des sources nous ont déjà averti depuis quelques temps sur l’identité des trafiquants. De ce fait, pour un vol à 14h30, l’enregistrement se fait habituellement vers midi et demi, nous les avons donc attendus. Après une heure, les voyageurs ont commencé à se succéder. Nous avons décidé de rejoindre les douaniers pour demander si les personnes ont déjà passé le contrôle. Ils ont répondu oui. Alors, nous sommes allés en salle de bagages pour fouiller leurs bagages. Et c’est là que nous avons tout découvert » explique l’agent environnemental en question.



40 dollars l’unité

Les animaux ont été soigneusement dissimulés dans des boites en plastique avec des bouts de coton. Ils ont donc été difficilement distingués par les scanners. Selon les explications de l’agent, ces espèces saisies sont des espèces endémiques. Ainsi, il est nécessaire d’avoir des autorisations pour pouvoir les exporter. « Il ne figure notamment pas dans la liste du CITES, toutefois, les autorisations sont quand même nécessaire pour pouvoir les sortir du territoire » continue-t-il. Pour précision, la provenance de ces animaux peut être du côté Nord ou Est de la Grande île. Quant à leur valeur sur le marché, individuellement, leur prix veut atteindre les 40 dollars. En tout cas, pour l’instant, ces animaux seront transférés et mis en quarantaine à Croc Farm. Un organisme rattaché au ministère de l’Environnement et du Développement durable. Après des traitements adéquats, ils seront ensuite remis en liberté dans leur habitat naturel.
Rova Randria

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff