Publié dans Economie

« Nosy Be Jazz Festival » - TELMA à côté des artistes

Publié le mercredi, 17 avril 2019

La passion se trouve au cœur des valeurs promues par TELMA mais aussi par Mvola. C'est pourquoi, pour la troisième année consécutive, TELMA soutient toujours des grands noms artistiques du pays à l'occasion de l'évènement « Nosy Be Jazz Festival ». Et pour cette édition, l'opérateur est même devenu le sponsor officiel de cet événement avec sa solution de paiement par mobile, Mvola. Du 19 au 22 avril prochain, il va ainsi apporter sa contribution à la réussite de ce grand festival de jazz.  Pour cette première collaboration, les organisateurs miseront ainsi sur l'usage de MVola en tant que système de paiement garanti pour faciliter l'accès à l'événement. Un service en package est ainsi proposé aux adeptes de jazz souhaitant y assister. Les tarifs préférentiels sont surtout valables pour des groupes composés de deux à quatre personnes.

Nouvelle formule
Pour cette troisième édition, le « Nosy Be Jazz Festival » change de formule, mais toujours avec plus de convivialité et de créativité. Cette année, ce sera donc trois événements réunis en un seul. Ainsi, les participants pourront profiter de concerts uniques et extraordinaires mais également de la gastronomie malagasy avec le « Haify mampihavana Nosy Be » et une « Fashion Wweek » à la sauce jazzy. Et en plus des artistes nationaux, des artistes internationaux gonfleront aussi le rang du casting du festival, qu'ils soient de renom ou encore des jeunes talents tels que Monika Njava, Joël Rabesolo, Dean Nookadu, Edmundo Carneiro, Aina Cook et bien plus encore. L'affiche présentera pas moins de 20 artistes pour permettre aux fans de jazz de passer un week-end pascal haut en couleur.
Sites authentiques
Et ce n'est pas tout ! Ce festival sera aussi une extraordinaire occasion pour découvrir l'île aux parfums. Il faut noter que les festivités se tiendront dans les sites les plus authentiques et historiques de Nosy Be. Un concert avec une vue à 360° aura par exemple lieu sur les hauteurs d'Andilana au « Le Grand Bleu ». Des excursions sur l'île aux orchidées et l'île Sakatia sont en même temps prévues pour remplir les festivaliers de souvenirs extraordinaires.
Rova Randria

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff