Publié dans Economie

Produits « Vitality’s » - En grande effervescence à Madagascar

Publié le mercredi, 01 mai 2019

De plus en plus populaire. La grande marque italienne « Vitality’s », de renommée internationale, commence à être connue à Madagascar. Ainsi, moins d’un an après son lancement officiel l’année dernière, cette marque est déjà très prisée. Effectivement, réservée aux professionnels de la coiffure, la gamme de produits « Vitality’s » commence à séduire de plus en plus de salons de coiffure dans le pays. Pour répondre favorablement à cette demande, Bellezza Diffusion, représentant exclusif de la marque dans la Grande île, organisera la semaine prochaine une formation pour les professionnels utilisant déjà tous les produits « Vitality’s ».  L’idée étant de leur permettre d’exploiter tout le potentiel des produits de cette marque italienne.

« La demande a complètement explosé ces derniers mois. C’est pourquoi nous organisons cette seconde formation pour les différents salons de coiffure. Ainsi, lundi prochain, la directrice de formation chez Vitality’s France-Europe, Evelyne Wirtz, reviendra à Madagascar avec une technicienne internationale de la marque, Sabine Pires, pour former les participants sur plusieurs thèmes », explique une responsable au sein de Bessezza Diffusion.

Trois produits

Au cours de la formation, trois produits seront ainsi abordés en fonction de leur utilisation respective. Le premier sera l’ « Intensive Aqua & For Man Seminar ». Dans cette catégorie, les formateurs expliqueront les interactions entre traitements et rituels « Intensive Aqua » avec les innovations stylistiques pour les cheveux et la barbe avec la gamme  « For man ». En second lieu, il y aura les « Vitality’s Colors » où les participants pourront découvrir la manière interactive pour utiliser les produits de la gamme couleur. Et enfin, il y aura le « Color Master » pour que les professionnels puissent réaliser une coloration différenciée et innovante mettant en valeur leur professionnalisme.

Pour précision, cette gamme est utilisée dans les grands salons de la Capitale comme Regina’s Beauty, Luminelle ou encore Meraki.

Rova Randria

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff