Publié dans Economie

« iRenala » - Des zones Wi-Fi pour les six universités et instituts

Publié le mardi, 14 mai 2019

Retirer une épine du pied. Les étudiants de tout Madagascar pourront désormais réduire ou même retirer de leur budget la connexion internet pour leurs recherches. En effet, des zones  Wi-Fi seront bientôt installées dans toutes les universités et instituts de Madagascar, grâce à la signature d’un protocole d’accord, « iRenala », entre Telma et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES), hier, au NOC Telma à Analakely. L’université de Toamasina en a déjà. Et celles de l’université d’Antananarivo viennent d’être installées.

« A travers cette initiative, nous voulons montrer qu’il n’existe aucune barrière technologique à Madagascar. Nous souhaitons également donner la même chance de réussite à chaque étudiant malagasy, où qu’il soit, à travers tout le pays. iRenala garantit ainsi un système éducatif valorisant l’enseignement supérieur en provinces. Il ne faut pas oublier que les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui un levier indispensable de développement économique et humain » soutient Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général du Groupe Telma. L’opérateur veut ainsi ouvrir la voie vers de nouvelles possibilités pour l’enseignement numérique à Madagascar dont la simplification de l’adhérence des étudiants au système LMD et la mutualisation des outils et des ressources documentaires, sans oublier la mise en place de nouvelles formations à distance.

1 Go

Outre ces zones Wi-Fi, ce protocole a également permis l’augmentation des capacités d’ iRenala. Ces capacités sont passées de 20 Mo à 1 Go, soit 1 000 Mo. Une hausse effective depuis hier, dans toutes les universités et les instituts concernés, allant d’Antsiranana à Toliara. « Cette augmentation va surtout permettre aux universités de renforcer leur collaboration avec celles des îles voisines comme Maurice ou encore la Réunion, mais aussi les universités dans le monde entier. La qualité de la connexion internet va ainsi permettre aux doctorants par exemple de faire leur doctorat à distance en collaboration avec des universités à l’étranger », précise l’administrateur directeur général de Telma. En tout cas, iRenala prévoit de s’étendre vers d’autres secteurs, en dehors de l’éducation, tels que la santé ou encore la sécurité. Des projets vont  donc émerger.  

Rova Randria

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff