Publié dans Economie

Secteur minier - Les archives des ressources minières restituées à Madagascar

Publié le vendredi, 31 mai 2019

Nos richesses minières ne seront plus désormais un secret. Le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, a rencontré jeudi dernier Michelle Rousseau, directeur du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) lors de son voyage à Paris. Un accord a ainsi été signé entre les deux parties. Comme il a été convenu lors de cette rencontre, le directeur du BRGM restituera tous les dossiers et archives concernant la ressource minière de Madagascar. En effet, cet établissement public a mené des recherches sur le sous-sol du pays depuis 1936. Le fruit de cette longue recherche sera alors remis à Madagascar.

Pour de plus amples informations concernant notre sous-sol, tous ces documents seront stockés au sein du « Mining Business Center » à Mamory Ivato. Cette disposition pemettra également d’étendre les exploitations dans d’autres sols. Dans le cadre de cette rencontre, il est convenu que le ministère de tutelle inaugurera un établissement BRGM Madagascar à la fin de ce mois.

Madagascar est longtemps reconnu pour la richesse que regorge son sous-sol. Cependant, le pays tombe souvent dans le paradoxe de ses ressources. L’objectif du ministère consiste à apporter des retombées économiques issues du secteur minier pour que chaque foyer puisse en bénéficier. A noter que le ministère des Mines et des Ressources stratégiques prône la transparence et la bonne gouvernance. D’ailleurs, le pays a été récemment libéré de sa suspension et réintègre désormais la norme internationale EITI. Cette norme exige la transparence en termes de revenus perçus en matière d’exploitation minière. A titre d’information, Madagascar accueillera la formation « PanAfGeo » ou gestion de l’information géo-scientifique du 3 au 8 juin prochain.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff