Publié dans Economie

Centrale hydroélectrique de Sahofika - Le kWh diminue de 5 centimes de dollars

Publié le mercredi, 03 juillet 2019

Plus rapide que le train à grande vitesse. Le ministre de l'Eau, de l'Energie et de l'Hydrocarbure, Vonjy Andriamanga a annoncé hier, au Palais d'Iavoloha, l'avancement du projet d'électrification de l'île. Etant donné que le pays accueille en ce moment la deuxième réunion de restitution du Fonds africain pour le développement (FAD), l'événement représente une occasion pour conclure un financement de projet avec la Banque africaine de Développement (BAD). Le secteur énergétique figure ainsi parmi le secteur prioritaire bénéficiaire de ce financement.

 

Le coût de l'énergie à Madagascar figure parmi les plus chers en Afrique. Afin de résoudre ce  problème, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina fera baisser ce coût de 5 centimes de dollars. « Lors de cette réunion, le président de la BAD a souligné qu'il fera diminuer le coût de l'énergie issue de la centrale hydroélectrique Sahofika de 5 centimes de dollars. Cette nouvelle réjouit le cœur car elle permet d'atteindre facilement l'objectif de diviser le coût de l'énergie par deux ou par trois », lance le ministre. A noter que les grands barrages Sahofika et Volobe bénéficient déjà le soutien financier de la BAD.

La réalisation de ce grand projet ne se fera pas attendre.  « La BAD est prête à nous soutenir dans la mise en œuvre de nos projets, surtout dans l'électrification de l'île. Je rencontrerai le vice-président de la BAD ce vendredi afin de discuter en détail sur ce sujet. Nous allons accélérer le plus rapidement possible la concrétisation de la politique générale de l'Etat », poursuit Vonjy Andriamanga. Si l'Etat prévoit d'approvisionner 50 % de la population en électricité d'ici cinq ans, ce délai va certainement se raccourcir grâce au soutien de la BAD. En dehors des deux projets cités ci-dessus, le ministère de tutelle travaille en ce moment dans la mise en place d'une ligne de réseau à haute tension dans la Région de l'Est, reliant Antananarivo et Tamatave. Il projette également la distribution de kits de panneaux solaires dans les zones enclavées.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff