Publié dans Economie

« Plateforme des applications africaines » - Madagascar à la recherche de représentants

Publié le mercredi, 17 juillet 2019

Une formation au niveau international. La République arabe d’Egypte lance un appel à candidatures international pour le lancement de l’initiative africaine « Plateformes des applications africaines ». Dans le cadre de ce programme, cent candidats par pays bénéficieront d’une formation en ligne sur le développement d’applications et de jeux. L’idée étant de renforcer les capacités des jeunes africains et de les certifier aux dernières avancées technologiques. De ce fait, Madagascar, à travers le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique (MPTDN), est aujourd’hui à la recherche de ses représentants. « Cette année, le nombre de places a augmenté, offrant à nos jeunes développeurs une opportunité plus élargie de développer leurs compétences et d’améliorer leurs produits pour pouvoir affronter le marché international.

Ce développement permettra ensuite au secteur des TIC de percer dans le pays, surtout dans le milieu économique. Il ne faut pas sous-estimer l’intérêt grandissant que les jeunes portent aujourd’hui à ce milieu », soutient le MPTDN. Outre les capacités acquises, cette formation sera sanctionnée d’un certificat international.

A noter que toutes les candidatures malagasy devront ainsi passer par le ministère. Les candidats admissibles seront alors les personnes ayant un diplôme universitaire dans la filière « Technologies de l’information et de la communication (TIC) » après l’année 2006 incluse, cinq années d’expériences professionnelles dans le domaine et attestées par une lettre de référence authentique ou encore ayant suivi une formation internationale de six mois sur les technologies logicielles, prouvée par des certifications officielles. Pour les intéressés, il suffit juste d’envoyer un CV (curriculum vitae) en version anglaise à l’adresse e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , et ce, avant le 26 juillet prochain.

Rova Randria

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff