Publié dans Economie

Pourvoyeurs de recettes douanières - Les compagnies pétrolières à la première place

Publié le lundi, 19 août 2019

Pour le premier semestre de cette année, la Douane malagasy a collecté près de 1 335,4 milliards d’ariary de recettes budgétaires, soit 47,8 % de la totalité des recettes fiscales de l’Etat. Selon les informations divulguées par la Direction générale des Douanes (DGD), les premières entreprises contribuables sont surtout les compagnies pétrolières. Effectivement, dans le top 5 des entreprises pourvoyeuses de recettes douanières au cours du premier semestre 2019, les quatre premières places reviennent aux compagnies pétrolières. « A la première place, nous pouvons retrouver Jovena Madagascar, suivie ensuite de Galana Distribution Pétrolière et de la Société malgache des pétroles Vivo Energy (SMPVE), ainsi que Total Madagascar » précise une source auprès de la Douane malagasy. La brasserie Star, industrie agroalimentaire, ferme le classement des cinq grosses entreprises pourvoyeuses de recettes douanières.


 Taxes dédiées
 En tout cas, ce classement n’a rien d’étonnant étant donné que les produits pétroliers sont soumis à des taxes qui leur sont spécialement dédiées. Il existe notamment la taxe pour les produits pétroliers (TPP) et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sur les produits pétroliers. Selon le rapport de la DGD, « en tout, ces deux taxes ont contribué à hauteur de 410,8 milliards d’ariary pour le premier semestre, dont la TPP à 149,8 milliards d’ariary et la TVA à 260,9 milliards d’ariary ». Près du tiers des recettes douanières provient alors des quatre compagnies pétrolières présentes à Madagascar. En plus, la contribution de ces dernières est en perpétuelle hausse au cours des trois dernières années. « Les taxes en rapport avec les produits pétroliers ont particulièrement augmenté depuis 2017. Durant cette période notamment, la contribution des compagnies pétrolières se chiffre à 464,7 milliards d’ariary. En 2018, elle est passée à 659,3 milliards d’ariary, soit une augmentation de 194,6 milliards d’ariary. Et actuellement, elle est presque sur le point d’atteindre la contribution de 2017 alors que nous venons d’entamer le second semestre de l’année, soit une nette augmentation », détaille notre source au sein de la Direction générale des Douanes. Figurent aussi dans le top 10 des douanes malagasy, la société JB et le groupe Telma.
 Rova Randria

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff