Publié dans Economie

Importation d’huiles alimentaires - Les mesures préventives suspendues

Publié le mercredi, 28 août 2019

L’Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) revient sur sa décision. Il y a encore une semaine, Barthélémy, le directeur de cette institution a annoncé de nouvelles mesures concernant l’importation d’huiles alimentaires. A ce moment-là, l’autorité a donc prévu d’appliquer un droit additionnel de 25 % à partir du 1er septembre 2019 sur l’importation de ces produits. Cependant, cette nouvelle mesure est dorénavant  suspendue jusqu’à nouvel ordre. « Nous avons pris des mesures pour lutter contre l’importation massives des huiles alimentaires.

L’enquête menée par notre institution a pu constater une augmentation de l’importation à 152 % durant l’année dernière. Cette croissance exponentielle a réduit de 44 % la part de marché des producteurs locaux. Malgré cette décision, l’intérêt de toutes les parties prenantes mérite une attention particulière. Dans ce cas, l’application des nouvelles mesures reste suspendue jusqu’à nouvel ordre. L’autorité va d’abord consulter les importateurs, les producteurs locaux et les représentants des consommateurs pour trouver un terrain d’entente », explique Barthélémy.

Des profiteur

L’annonce effectuée par l’ANMCC a poussé certains commerçants à augmenter le prix des huiles alimentaires sur le marché alors que les droits additionnels ne sont pas encore appliqués. « Nous avons remarqué une hausse de prix des huiles alimentaires importées chez les détaillants alors que les mesures correctives ne sont pas encore effectives. Les consommateurs pensent que les produits de première nécessité(PPN) connaissent une légère inflation alors qu’en réalité, cela ne doit pas être le cas. Si une bouteille d’huile est proposée à 4 600 ariary il y a une semaine, les consommateurs l’achètent désormais à 5 600 ariary. Non seulement cette augmentation de prix réduit le pouvoir d’achat des consommateurs, mais elle nuit également au marché intérieur », continue-t-il.

A titre d’information, l’ANMMC organise un atelier de consultation avec toutes les parties prenantes à partir de ce jour jusqu’à lundi au sein du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Anosy. Durant cette réunion, les discussions porteront sur la recherche de solutions et les problèmes liés à l’application des mesures correctives.

 Recueillis par Solange Heriniaina 

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff