Publié dans Economie

Exportation - Le secteur textile s’ouvre au marché britannique

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Une nouvelle destination frappe à la porte de Madagascar. Le secteur textile va être orienté vers le marché britannique dans les trois prochaines années. Le Centre de commerce international, en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, va mettre en place un projet pour soutenir l’exportation des produits issus du secteur textile ainsi que des vêtements vers l’Union européenne, notamment le Royaume-Uni. En effet, ledit projet améliore la compétitivité de nos entreprises exportatrices œuvrant dans ce secteur.

« Ce projet fait partie du programme de partenariat qui se focalise sur l’exportation de produits textiles et d’articles d’habillement vers le Royaume-Uni et l’Union européenne. Notre pays a effectivement ratifié un accord commercial avec les Etats-Unis dans l’AGOA. Toutefois, 69 % des produits textiles et articles vestimentaires sont exportés vers l’Union européenne suite à la rupture du contrat en 2002. En parallèle à cela, la Grande-Bretagne projette de sortir de l’Union européenne en ce moment. Ainsi, nos entrepreneurs sont encouragés à exporter vers ce pays », explique Tahiriniaina Rajaoarima-nana, directeur du projet.

15 sociétés bénéficiaires d’un appui technique

L’appel à candidatures est déjà lancé. Lors de la sélection, quinze entreprises seront choisies pour bénéficier d’un appui technique. « Le projet envisage d’appuyer quinze entreprises exportatrices, lesquelles projettent d’accroître leur volume d’exportation vers les marchés de l’Union européenne et du Royaume-Uni. Ces entreprises auront non seulement la capacité d’améliorer la compétitivité internationale, mais aussi de diversifier leurs produits à exporter. En général, l’appui n’est pas essentiellement financier mais plutôt une assistance technique. Nous renforçons par exemple la capacité des techniciens malagasy car ils sont la plupart du temps formés sur le tas. Nous connectons également les entreprises avec les acheteurs. Si une société souhaite participer à une foire en Grande- Bretagne, nous finançons leur projet à hauteur de 90 % », poursuit le directeur. A titre d’information, la réception des dossiers se fera jusqu’au 15 septembre prochain.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Grâce présidentielle - Remises de peine pour 11 316 détenus
  • Une jeune femme de 22 ans remporte un « trano mora » - « Je suis abasourdie »
  • Exportation de vanille - Des licences refusées pour non-rapatriement de devises
  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains
  • Drame à Nosy Varika - Une mère de famille et ses fillettes meurent calcinées
  • Accident routier au fasan’ny Karàna - Un motocycliste broyé par un poids lourd
  • Autoroute Antananarivo - Toamasina Contrat signé incessamment
  • Assassinat d’une jeune fille à Moramanga - L’ex-petit ami à Tsiafahy
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Un millier de caméras pour surveiller les rues de Tana
  • Tribunal de Nîmes - Un Malagasy condamné à 7ans d’emprisonnement pour agression sexuelle

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Identité nationale
    Que la fête commence ! Que les choses sérieuses débutent ! Bref, que le plat de résistance soit servi ! Le clou des cérémonies de la célébration de la Fête nationale arrive ce jour de 25 juin, la veille de la date du Soixante-deuxième anniversaire du retour à la souveraineté nationale. En effet, après avoir été colonisée pendant 64 ans, la Grande île accède le 26 juin 1960 à l’autodétermination.

A bout portant

AutoDiff