Publié dans Economie

Exportation - Le secteur textile s’ouvre au marché britannique

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Une nouvelle destination frappe à la porte de Madagascar. Le secteur textile va être orienté vers le marché britannique dans les trois prochaines années. Le Centre de commerce international, en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, va mettre en place un projet pour soutenir l’exportation des produits issus du secteur textile ainsi que des vêtements vers l’Union européenne, notamment le Royaume-Uni. En effet, ledit projet améliore la compétitivité de nos entreprises exportatrices œuvrant dans ce secteur.

« Ce projet fait partie du programme de partenariat qui se focalise sur l’exportation de produits textiles et d’articles d’habillement vers le Royaume-Uni et l’Union européenne. Notre pays a effectivement ratifié un accord commercial avec les Etats-Unis dans l’AGOA. Toutefois, 69 % des produits textiles et articles vestimentaires sont exportés vers l’Union européenne suite à la rupture du contrat en 2002. En parallèle à cela, la Grande-Bretagne projette de sortir de l’Union européenne en ce moment. Ainsi, nos entrepreneurs sont encouragés à exporter vers ce pays », explique Tahiriniaina Rajaoarima-nana, directeur du projet.

15 sociétés bénéficiaires d’un appui technique

L’appel à candidatures est déjà lancé. Lors de la sélection, quinze entreprises seront choisies pour bénéficier d’un appui technique. « Le projet envisage d’appuyer quinze entreprises exportatrices, lesquelles projettent d’accroître leur volume d’exportation vers les marchés de l’Union européenne et du Royaume-Uni. Ces entreprises auront non seulement la capacité d’améliorer la compétitivité internationale, mais aussi de diversifier leurs produits à exporter. En général, l’appui n’est pas essentiellement financier mais plutôt une assistance technique. Nous renforçons par exemple la capacité des techniciens malagasy car ils sont la plupart du temps formés sur le tas. Nous connectons également les entreprises avec les acheteurs. Si une société souhaite participer à une foire en Grande- Bretagne, nous finançons leur projet à hauteur de 90 % », poursuit le directeur. A titre d’information, la réception des dossiers se fera jusqu’au 15 septembre prochain.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff