Publié dans Economie

Salon international des transports, de la logistique et de la manutention - Les solutions prioritaires du secteur à débattre

Publié le mercredi, 13 novembre 2019

Le tout premier Salon international des transports, de la logistique et de la manutention (SITLM) ouvrira ses portes aujourd’hui, à la Zone Forello Expo Tanjombato. Ce sera donc quatre jours de débats ouverts sur les trois secteurs, mais plus particulièrement du transport. L’idée étant de débattre des solutions prioritaires pour le développement effectif de la filière. « Les enjeux sont énormes, et chacune des parties prenantes ressentent bien les contraintes quotidiennes liées aux diverses questions de mobilité mais quoi qu’il en soit, des solutions vont devoir être trouvées pour régler le présent et anticiper les problèmes à venir. Toutefois, on peut relever d’ores et déjà une véritable absence de prise de conscience d’une partie de la filière du transport, de la logistique et de la manutention par rapport aux enjeux édictés par ce vaste secteur. Mais, fort heureusement, les véritables leaders et les « number one » ont répondu à l’appel et seront de ce fait partie prenante des efforts colossaux qui sont menés pour mettre Madagascar sur la route de l’émergence » a soutenu Michel D. Ramiaramanana, président du comité d’organisation de l’événement, à la veille de cette grande ouverture. Il ne faut pas oublier qu’il est actuellement plus que nécessaire d’encadrer, d’impulser et de conduire sa nouvelle politique en adéquation avec les objectifs fixés par le Plan Emergence de Madagascar. Des investisseurs internationaux seront aussi au premier plan pour découvrir les différentes opportunités présentes dans ces filières. En tout cas, les usagers, les citoyens lambda, ne seront pas oubliés. Comme à l’habitude de ces grandes plateformes économiques et déjà annoncées dans le programme, des conférences seront énoncées pour circonscrire les problématiques du transport. De nombreuses animations extrêmement instructives leur seront également proposées pour leur laisser un souvenir inoubliable de cette première édition du SITLM.
Rova Randria

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff