Publié dans Economie

Salon des transports, de la logistique et de la manutention - Un succès total des états généraux 

Publié le dimanche, 17 novembre 2019

Une première édifiante. La toute première édition du Salon des transports, de la logistique et de la manutention (SITLM) s’est clôturée hier, à la Zone Forello Expo Tanjombato. Les organisateurs et les participants sont entièrement satisfaits. « Effectivement, avec l’appui du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, nous voulons surtout faire un premier constat du secteur du transport dans le pays. Et les états généraux ont été un succès total sur tous les plans, de l’aérien au maritime, en passant par la ligne ferroviaire et les transports terrestres. Cela nous a même permis de dégager d’ores et déjà des semblants de solutions aux différents problèmes auxquels le secteur fait face actuellement » s’est enthousiasmé Michel D.Ramiaramanana, président du comité d’organisation de l’événement, hier, en dressant son premier bilan. Durant les quatre jours du salon, de nombreux thèmes englobant tous les secteurs ont été abordés durant les différentes conférences ainsi que les débats. Chaque acteur a pu exposer les faits et les problématiques pour permettre aux participants de proposer des solutions. « Nous espérons que ce salon sera suivi de l’opérationnalisation de tout ce qui s’est dit et que ces solutions prendront forme au fil des mois à venir, pour faire évoluer cette filière, pilier de notre économie », rajoute-
t-il.

Génie national
Comme il a été annoncé auparavant, cet événement sera aussi l’occasion de célébrer et de valoriser le général et le  savoir-faire des opérateurs nationaux. « Prenons l’exemple d’Hamac qui a réussi à fabriquer des panneaux de signalisation à partir de matériaux de récupération. Nous avons besoin de ce genre d’initiative intelligente pour développer cette filière stratégique de l’économie du pays », a soutenu Michel D. Ramiaramanana. En plus du génie national, le salon a aussi mobilisé les principaux acteurs de la logistique, un secteur souvent ignoré du grand public pourtant il occupe une place prépondérante dans l’économie avec l’import et l’export des marchandises. Pour cette première édition, les grands absents ont été les compagnies pétrolières. « Toutefois, nous continuerons notre mobilisation et nous espérons qu’au fur et à mesure, elles comprendront qu’elles sont des acteurs majeurs dans le secteur », conclut le président du comité d’organisation. En tout cas, pour les organisateurs, cette édition privilégiant les échanges entre les différents acteurs du même secteur est le début d’une longue série.
Rova Randria

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff