Publié dans Economie

Groupement des entreprises de Madagascar - Thierry Rajaona, nouveau président

Publié le vendredi, 28 février 2020

Après son mandat de huit ans à la présidence du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), Noro Andriamamonjisoa a trouvé son successeur. Lors du Conseil exécutif qui s’est tenu hier au Novotel, Alarobia, l’ancien vice-président Thierry Rajaona est élu cinquième président  du groupement. « On m’a nommé pour prendre le relais. C’est avec humilité que j’entame ce mandat de deux ans renouvelables. Je suis le directeur de FTHM Consulting et membre du Conseil d’administration de SIPEM Madagascar. Dorénavant, je porte la voix des 1 700 entreprises membres du GEM », déclare Thierry Rajaona, le président fraichement nommé, devant la presse. 

En tant que nouveau chef de file, Thierry Rajaona a partagé sa priorité qui consiste à accorder au secteur privé une place importante dans le développement économique. Il promeut ainsi le dialogue public-privé. « A l’heure actuelle, ce dialogue laisse encore à désirer à nos yeux. Pourtant, il est difficile qu’un pays puisse se développer sans l’appui majeur du secteur privé. Nous avons sept commissions dans notre groupement, entre autres celle se consacrant à la société, l’économie, la fiscalité, le social. Effectivement, on intervient dans tous les domaines. Mais, en parallèle, nous devons unifier la voix de toutes les entreprises dans le secteur. On observe encore une division au sein du groupement alors qu’on partage un intérêt commun », poursuit-il. 

Pour ce faire, le GEM va organiser une assise nationale pendant laquelle les membres vont partager leurs idées aux autorités. « Le principal enjeu consiste à discuter à propos des différents enjeux de l’économie malagasy comme le transport, la douane, l’énergie, les infrastructures et bien d’autres encore. En gros, nous allons aborder tous les thèmes. On partagera notre vision des choses avec les ministres et les autorités concernés », explique Thierry Rajaona.

Pour rappel, le GEM est un groupement des grandes entreprises à Madagascar. Il occupe un poids important dans le pays étant donné que ses membres contribuent à 80 % des recettes fiscales et cotisations sociales. 

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff