Publié dans Editorial

Un discours réconfortant

Publié le mercredi, 17 juin 2020

C’est devenu une petite tradition. A chaque fin de quinzaine de l’état d’urgence sanitaire, le Président de la République Rajoelina Andry s’adresse à la Nation afin d’annoncer les nouvelles consignes pour endiguer la propagation du Covid-19 dans le pays.
Ce dimanche 14 juin 2020, pour la septième intervention présidentielle bi-hebdomadaire, Andry Rajoelina fait savoir à l’intention du vahoaka de nouvelles dispositions  rassurant plus d’un et qui coupe l’herbe au pied des détracteurs même les plus irréductibles.
L’assouplissement voire la suppression des restrictions des mesures sanitaires dues au nouveau coronavirus réjouit le cœur la population en général et les opérateurs économiques formels ou informels en particulier. Une grosse bouffée d’air que tout le monde n’osait pas espérer il y a seulement quelque jours. En effet, à l’exception de cinq Districts sis à Analamanga et à Atsinanana, le Chef de l’Etat annonça le retour à la normale. Du déconfinement à 100 % où toutes les activités reprendront, le couvre-feu supprimé. Et pour les cinq Districts susmentionnés, le Président leur réserva un déconfinement allégé. A Antananarivo, les activités quotidiennes de chacun pourront avoir lieu jusqu’à 17 h tandis que pour Toamasina I et II, jusqu’à 15h et le couvre-feu de 22h à 4h du matin. Que demande le peuple, par les temps qui courent ! Tout ceci grâce à des signes d’amélioration globalement du bilan de la crise dues aux dévouements inlassables de nos agents de santé et aux sacrifices consentis par tout un chacun ainsi que par la détermination de nos dirigeants étatiques à rayer la pandémie.
Le Chef de l’Etat Rajoelina affirme aux opérateurs économiques que l’Etat met à leur disposition une enveloppe de 1.043 milliard d’Ar en guise d’accompagnement pour la relance économique du pays. Mais c’est une bonne nouvelle que les opérateurs ont accueillie favorablement ! Un Plan Marshall qui tombe du ciel pour le bonheur de tous.
A la grande satisfaction d’Ambanilanitra, les élus des Communes (les maires) et du Parlement (députés surtout) et la population en général, le Président annonça la construction des « hôpitaux manara-penitra » dans plusieurs Districts, notamment les plus reculés, à travers le pays. La réfection des routes nationales comme celle de la RN6 d’Ambondromamy à Diégo qui a fait d’ailleurs exploser de joie ou la satisfaction générale de la population d’Antsiranana.
Les parents d’élèves, très inquiets de l’avenir de leurs enfants, ont eu aussi leur part de bonne surprise. Il n’y aura pas d’année blanche au titre de 2019-2020. Les examens officiels (CEPE, BEPC et BAC) auront bien lieu. Un souci majeur pour les élèves aussi bien que pour les parents qui s’efface d’un coup.
En voilà un kabary officiel sinon solennel qui, en cette période de crise et de peine, remonte et réconforte le moral de la troupe. L’ensemble de la population éprouve un sentiment de satisfaction. Du baume au cœur !
Quand le Premier ministre, chef du Gouvernement, Ntsay Christian rend compte des activités de son Gouvernement et présente le programme des actions à venir devant l’Assemblée nationale, avec en toile de fond le récent discours présidentiel, il a eu droit à un « standing ovation ». C’est rare en ces temps-ci d’entendre un chef de Gouvernement applaudi par les représentants du peuple parfois rebelles.

 

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff