Publié dans Editorial

Unanime hommage !

Publié le dimanche, 11 septembre 2022

L’Angleterre pleure. Le Royaume Uni en deuil. Le monde rend hommage.
La Reine Elisabeth II décède !  A 96 ans, elle quitte définitivement le trône d’Angleterre, du Royaume Uni, qu’elle a occupé durant 70 ans. Un record mondial de longévité qu’aucun roi ni reine n’ose  égaliser du moins jusque-là. En fait, elle quitte « paisiblement » le Royaume Uni pour rejoindre le Royaume éternel. Dirigeants et simples citoyens du monde rendent hommage unanimement au décès de cette légendaire reine. En dépit de la limitation de moitié et même beaucoup plus de son pouvoir, de ses compétences, réduits à la fonction honorifique, Elisabeth II a su afficher la tête haute la dignité d’une Reine qui, d’ailleurs, garde le titre de Chef d’Etat. De cause à effet, la Reine Elisabeth II s’est forgée une immense popularité à travers le Royaume Uni en particulier parmi les Britanniques et ce jusqu’ à la dernière seconde de sa vie et même bien au-delà.
Le Royaume Uni comprend certains ensembles de pays : la Grande Bretagne (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles) ; l’Irlande du Nord ; les îles britanniques qui font partie des 56 Etats du Commonwealth dont entre autres l’Australie, le Canada, l’Afrique du Sud, Bengladesh, Botswana, Cameroun, Rwanda, etc. Ils ont en commun l’usage entier ou partiel de la langue anglaise et gardent voire entretiennent des relations privilégiées sinon étroites sur le plan économique et culturel avec l’Angleterre, l’ancienne puissance coloniale dans le respect du principe « gagnant- gagnant ». Malheureusement, ce n’est pas le cas concrètement avec l’autre ancienne puissance coloniale. Suivez mes yeux !
Quoiqu’on dise, le rayonnement emblématique de la Reine ne souffre d’aucun doute. Elle force le respect et l’admiration. Les points forts de sa personnalité, marquant l’empreinte de son long et sans précédent règne, résident sur quelques fondamentaux à savoir la stabilité, la dignité et la neutralité ensuite la force du silence et le tout dans le respect sans faille des dispositifs de la Constitution du Royaume relatifs à son nouveau rôle de Chef d’Etat.
Née le 21 avril 1926 à Londres, la Reine Elisabeth II incarne la maturité et la dignité d’un dirigeant imperturbable face aux défis sans cesse compliqués qu’exige la responsabilité d’un ou d’une vraie cheffe d’Etat. A son décès, elle lègue un précieux héritage à tout ce qui aspire devenir leader. Une mine de trésor que chacun désirant postuler un poste de dirigeant doit savoir intelligemment exploiter. La force de caractère, dans le silence et la discrétion, qu’elle possède en son âme et conscience, nous inspire profondément. En 70 ans de règne, Elisabeth II nous enseigne la vraie image d’un homme ou d’une femme d’Etat. De mémoire d’homme, depuis que je suivais de près les affaires internationales voilà à peu près cinq décennies, je n’avais jamais eu l’occasion de lire ou d’entendre des reproches ou des critiques à son égard personnel ou en sa qualité de Reine.
L’unanime hommage à l’échelle des Nations, de l’ONU jusque dans chaque Etat membre, reflète concrètement le grand respect et la grande estime que tout le monde, dirigeants et simples citoyens du monde, éprouve à son égard.
A Madagasikara, l’année cruciale 2023 approche que celui ou celle qui postule la magistrature suprême sache apprendre de cette Reine exemplaire.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff