Publié dans Editorial

Au galop !

Publié le lundi, 12 septembre 2022

Velirano avance à grands pas, au galop ! A la vitesse de grand « V », du TGV, la concrétisation des promesses présidentielles prend une allure vive. Incontestable et indubitable, le régime Orange de Rajoelina Andry Nirina marque des points. Même les plus réticents voire les plus sceptiques commencent à réfléchir. Tout compte fait, le couple présidentiel séduit !

Le Velirano Point XI : « Modernisation de Madagasikara » préconise la nécessité de rénover les infrastructures de base du pays. Les routes et les bâtiments administratifs, scolaires et sanitaires se trouvant dans un état de délabrement seront réhabilités. Des promesses  et des engagements que les tenants du régime Orange ne manqueront pas de concrétiser.

Le vendredi 9 septembre, les tenants du régime conduits par le Président de la République et son épouse Mialy Rajoelina assistés par le chef du Gouvernement Ntsay Christian ont procédé à l’inauguration de la Route nationale 5 A reliant Ambilobe à Vohémar dans le grand « Triangle du Nord ». Un évènement historique sans précédent ! D’une longueur de 151 km et quelques poussières, la RN 5A fut le calvaire d’une population très active sur le plan économique. Elle a été remise à l’état …  neuf, goudronné, conformément aux engagements et les promesses du Chef de l’Etat Rajoelina. « Bye bye godra » ! Adieu les piscines de boue ! 

Depuis la Première République, même avant, jusqu’à l’avènement du poulain gagnant du TGV par extension du candidat de l’IRD au poste de la magistrature suprême, en 2019, l’axe Ambilobe – Vohémar constitue un parcours du combattant pour tous les usagers. Un enfer que tous les régimes qui s’étaient succédé n’ont pas pu mettre un terme. La population de la région subit le clavaire au quotidien. En période sèche autant qu’en saison des pluies, la route de 151 km entre Vohémar et Ambilobe est un véritable calvaire enduré par tout le monde. D’ores et déjà, adieu les piscines de boue. Bye bye godra !

Rajoelina et son équipe ne font jamais des choses à moitié. Encore dans le cadre du Velirano XI, Ambilobe a été doté d’un nouveau bâtiment pour les services du Tribunal. Au cours de l’inauguration, le Chef de l’Etat Rajoelina réitéra son engagement à militer pour une « Justice équitable » et sans corruption. La déclaration du Président fait référence aux évènements tragiques de ces derniers temps (affaire Ikongo, etc.) qui taclent le monde de la Justice. D’ailleurs, il est fortement pointé du doigt à travers ces vindictes populaires qui se généralisent. Au cœur de la tourmente, dans l’œil du cyclone, les juges tentent de se justifier et remettent  les pendules à l’heure selon leur approche. En fait, ils ne rejettent pas leur responsabilité mais ils recadrent le débat en ce sens que c’est le système judiciaire en général qu’il faudrait revoir. Ceci étant, il est temps qu’on s’assoit autour d’une table. Forces de sécurité, Officiers de Justice, Juges  et tous les services concernés se doivent de voir ensemble la conduite à tenir.

Le régime Orange au galop. Il perce là où il enregistre certaine réticence et même certain blocage. La reconquête du Grand Triangle du Nord revêt pour Rajoelina un enjeu qu’il faille maîtriser. Le tandem gagnant Rajoelina-Ntsay se confirme et se renforce ! 

Ndrianaivo

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff