Publié dans Editorial

Brillante étoile !

Publié le dimanche, 27 novembre 2022

Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy  établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

La toute première malagasy ayant participé à cette célèbre télé réalité musicale, la « Star Academy » ou « Star Ac » pour les initiés, Anisha a étincelé comme une brillante étoile dans le firmament éclairant de joie le monde notamment son pays. Plébiscitée par 57 % du vote du public dont en grande majorité la diaspora, Anisha du haut de ses 22 printemps a arraché la victoire sans appel.

Née en 2000 dans sa terre natale, Madagasikara, la tenante du titre de la « Star Ac » saison X, a eu son bac à 16 ans. De suite, Anisha s’était envolée en France, titulaire d’une bourse d’étude en Management pour y étudier. En cours de route, elle découvrit se développer en elle le talent de la musique, de la chanson. Des responsables de la « Star Ac » l’ont repérée à Paris lorsqu’elle se produisait sur la scène ouverte du « Baiser Salé ». Et depuis, une passionnante aventure.

La première saison de la « Star Academy » a eu lieu le 20 octobre 2001 au 12 janvier 2002. En 10 ans de parcours, ce télé-crochet, initié par la chaine RF1, gagne en notoriété dans le monde artistique, 75 % des auditeurs l’adoptent favorablement. C’est un honneur et un … avantage particulier pour pouvoir y participer surtout quand on remporte le graal. En effet,  le lauréat ou lauréate empochera la bagatelle somme de 100.000 euros. En plus, il ou elle signera de fait un contrat chez Sony Entertainment France pour un album.

La Grande île regorge de talents. Le pays en a à merveille. Beaucoup de jeunes malagasy remportèrent des joutes artistiques internationales. On reconnait leur talent, leur don. Seulement, dans un pays comme le nôtre, l’art ne peut faire vivre son homme du moins pour le moment. L’un des défis que le régime Orange vise à relever dans le Velirano consiste justement à redynamiser la culture respectant les valeurs, « soatoavina », du pays et soutenir les professionnels de l’art pour qu’ils puissent s’épanouir. Le chef de l’Etat Rajoelina met un point d’orgue particulier dans les efforts à fournir de telle sorte que nos artistes, de tout genre, jouissent l’honneur et le respect qu’ils méritent.

Soulignons que Rajoelina est l’un de ceux qui ont félicité Anisha de son rarissime exploit et aussi et surtout qu’elle affiche sans complexe sa fierté d’être malagasy et sa ténacité de porter haut le flambeau national. N’est-ce pas une leçon de patriotisme !

En dépit de la menace pesant sur sa tête qu’elle risque d’être ramenée aux frontières, Anisha peut garder la tête haute et défendre avec fierté l’honneur de son pays. Elle l’a gagné ! Bravo à notre brillante star !

 

Ndrianaivo

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff