Publié dans Politique

Dépistage du coronavirus - L'Etat malagasy va faire revivre des laboratoires à Tana et dans les Provinces

Publié le lundi, 30 mars 2020

Multiplier les tests afin d'avoir une meilleure image de l'importance des sujets concernés, une meilleure vision du nombre de porteurs du virus. C'est l'avis du Président de la République de Madagascar. Ce sera d'autant plus essentiel au moment d'un arrêt éventuel du confinement afin de repérer les gens qui sont infectés. Trois nouveaux cas confirmés de personnes, ayant contracté le coronavirus, ont été enregistrés hier dans la Grande île dont deux à Toamasina et un à Fianarantsoa. Ces trois cas sont tous des cas importés. Le nombre de personnes infectées à Madagascar se compte désormais à 46. Les quelques cas contacts sont toutefois les plus « dangereux » à l'heure actuelle à Madagascar, estime le Président Andry Rajoelina.

La Grande île compte deux cas contacts jusqu'ici. Alors que le pays entame sa deuxième semaine de confinement, au cours de son allocution télévisée d'hier, celui-ci annonce ainsi que pour lutter contre la pandémie du coronavirus, l'Etat malagasy compte prendre exemple sur la stratégie adoptée par la Corée du Sud qui a réussi à infléchir la courbe des contaminations après un pic de contaminations en février, à savoir multiplier les dépistages.

Pour ce faire, le Président compte faire revivre trois laboratoires à Antananarivo (Centre d'infectiologie

Charles Mérieux - Ankatso, Laboratoire du CHU HJRA - Ampefiloha et Institut national de Recherche en santé publique - Androhibe) et dans les provinces (Mahajanga et Fianarantsoa) pour augmenter le nombre de tests de dépistage par jour. Par ailleurs, les biologistes formés par l'Institut Pasteur de Madagascar vont être déployés dans ces laboratoires qui seront dotés de matériels par l'Etat malagasy. Le défi est de procéder à 1000 tests par jour contre 150 à 200 par jour à l'heure actuelle, révèle Andry Rajoelina. Pour comparaison, la France effectue environ 5000 tests par jour et envisage d'en procéder 12 000, avec un objectif de réaliser incessamment à près de 100 000 tests journaliers.

Fin de confinement

Les passagers des vols ayant atterri à Madagascar depuis le 11 mars feront l'objet d'un dernier test rapide, a annoncé en outre le Chef de l'Etat. La période de confinement de deux semaines de ces passagers arrive à son terme, cette semaine. Selon un planning établi, ces passagers subiront ainsi un dernier test au Jumbo Ankorondrano et au Centre de conférence international d'Ivato ces prochains jours. Ceux dont les résultats seront négatifs recevront un certificat de fin de mise en quarantaine. Les sites de dépistage, situés à l'air libre, seront aménagés spécialement. Une quarantaine de biologistes effectueront les prélèvements pour les tests sur les quelque 5000 passagers arrivés dans la Grande île durant ces dates. Notons que sur ces personnes, seules 40 ont été testées positives au coronavirus et font l'objet d'un suivi strict.

Le Président de la République a indiqué d'ailleurs que les aides alimentaires destinées aux plus vulnérables seront dorénavant distribuées directement auprès de chaque foyer, inscrits dans les registres des Fokontany. « C'est la première fois que nous faisons face à une crise de cette ampleur. C'est la première fois que les statistiques sont regardées d'aussi près », concède le Président de la République pour expliquer les quelques couacs dans la distribution des dons de ces derniers jours. Il appelle à cet égard les bénévoles à venir en aide à l'Etat et aux chefs fokontany pour procéder à ces distributions. Les aides alimentaires ont été revues à la hausse, annonce Andry Rajoelina. Des aides pour 240 000 foyers seront distribuées alors qu'initialement 100 000 ménages devaient bénéficier de celles-ci qui se chiffrent jusqu'ici à plus de 10 milliards d'ariary.

Notons que les allocutions télévisées du Président de la République au niveau de la Télévision nationale malagasy seront dorénavant espacées de deux jours. Ses prochaines interventions sont prévues demain mercredi et vendredi. En effet, l'agenda du Président de la République s'annonce chargées ces prochains jours. Il est prévu en effet que le Chef de l'Etat se rende au niveau des entités qui œuvrent dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy
  • Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit solidaire !
    L’heure est grave ! L’intraitable « Kere » dans le Sud fait fuir des gens. La Covid-19 reprend le poil de la bête. La violence atteint le paroxysme. Les sociétés et entreprises ne sont pas encore sorties de l’auberge des suites des frappes aveugles de la pandémie du coronavirus durant l’année passée. Le moment crucial arrive où nous devons, tous sans exception, faire preuve d’esprit solidaire. Chacun doit se sentir concerné sans être forcément responsables du malheur d’autrui. La solidarité nationale s’avère être la solution la meilleure sinon l’idéal.Dans le Sud, l’intensité de la sécheresse atteint, cette fois-ci, un degré… inhumain. Quand les gens de la région concèdent à fuir ou à abandonner la terre de leurs Ancêtres, leurs animaux d’élevage et leurs activités cela explique une situation inédite voire intenable. Depuis l‘époque coloniale jusqu’à un passé récent, les autorités publiques ont tenté de convaincre les habitants du grand Sud,…

A bout portant

AutoDiff