Publié dans Politique

Coronavirus - Le Président a confiance en la capacité du pays à maîtriser la pandémie

Publié le mercredi, 01 avril 2020

Le Président de la République a affiché sa confiance en la capacité de l’Etat à ramener sous contrôle la situation du nouveau coronavirus (Covid-19) dans un proche avenir. " Les mesures prises pour combattre le coronavirus ont jusqu’ici été efficaces (…) Un traitement d’attaque est administré aux patients atteints du coronavirus ", a-t-il indiqué lors de son allocution télévisée d’hier, sur les mesures de prévention contre le Covid-19.

 

" L’objectif pour les douze prochains jours sera la guérison du plus grand nombre de malades  ", a affirmé le Chef de l’Etat, et rajoutant que « Tous les patients sont à l’heure actuelle stabilisés, l’état de plusieurs d’entre eux va en s’améliorant. Prions pour qu’aucun malade n’atteigne le stade final de la maladie ».

Il précise ainsi être confiant quant au fait que jusqu’au 4 avril prochain, date de fin du confinement, Madagascar ne devrait pas atteindre le stade 2 de la pandémie, grâce à la stratégie mise en œuvre. Si les cas importés semblent être maîtrisés par l’Etat, le Président de la République appelle à la vigilance accrue par rapport aux cas contacts. Hier, le Chef de l’Etat a notamment évoqué le cas d’un étranger ayant transmis le virus à deux personnes de son entourage.

Le locataire d’Iavoloha raconte également le cas d’un jeune garçon de 13 ans qui a contracté le virus par un de ses proches, une marchande d’Isotry, qui a elle-même contracté le virus depuis un étranger contaminé venu dans son commerce. Le Président raconte également le cas d’une femme qui se serait enfuie par la découverte de sa positivité au coronavirus, précisant que des enquêtes seraient en cours à l’heure actuelle dans l’entourage de cette personne pour détecter d’éventuels cas contacts supplémentaires.

Face à la menace présentée par ces cas contacts, Andry Rajoelina lance un appel à toutes les personnes présentant des symptômes du coronavirus,  dans les localités où des cas contacts y ont été signalés notamment Antsirabe, Toamasina et Antananarivo, à se présenter immédiatement auprès des hôpitaux. Le Chef de l’Etat indique que le bilan final sera effectué le 4 avril. La décision de prolonger le confinement partiel, de décréter un confinement total, ou de prendre des décisions nouvelles, sera annoncée à cette date.

« Il est encore trop tôt pour en parler », dit-il tout en précisant qu’il se réunira avec les professeurs, les entreprises privées, les représentants des divers secteurs d’activité, avant de prendre la décision finale.  Andry Rajoelina a également annoncé durant son allocution la dotation de un ou de deux masques de protection pour chaque foyer, afin de freiner la propagation de ces cas contacts. Pour ce faire, l’Etat va négocier avec les sociétés qui peuvent confectionner les masques sur place.

La Rédaction

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff