Publié dans Politique

Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !

Publié le jeudi, 09 juillet 2020

L’heure est grave. La hausse du nombre de nouveaux cas de contamination au Covid-19 se trouve au cœur des préoccupations aussi bien chez les simples citoyens que chez les dirigeants. Le sujet a, d’ailleurs, à l’ordre du jour lors du Conseil des ministres, toujours par visioconférence, démarré avant – hier en présence du Président Andry Rajoelina. Il a surtout été question d’améliorer la capacité de prise en charge des patients atteints de la pandémie à Madagascar et notamment pour la Région d’Analamanga qui est devenue le nouveau foyer de contamination.
L’Etat a ainsi décidé d’enclencher la vitesse supérieure à travers la mise en place de plusieurs centres de traitement du Covid-19. Des centres dont la capacité d’accueil sera d’au moins 200 malades chacun et ces centres  compteront environ 25 jusqu’à 55 professionnels de la santé (médecins et paramédicaux). Le premier centre du genre ouvrira officiellement ses portes ce jour au niveau du Centre de commandement opérationnel (CCO) sis à Ivato. En cours d’aménagement depuis le début de cette semaine, le Lycée technique professionnel d’Alarobia sera inauguré ce jour. Une partie du Village Voara sera également aménagée.
Ces endroits seront destinés à accueillir les patients qui présentent des symptômes plus ou moins importants et ne peuvent pas subir des traitements à domicile pour diverses raisons. Le regroupement des agents de santé à un même endroit vise à pallier l’insuffisance du nombre de spécialistes dans le traitement de la pandémie.
Chaque centre sera pourvu de lits ainsi que de places spéciaux pour les formes graves. Les cas asymptomatiques sont, quant à eux, encouragés à rester chez eux en respectant toutes les mesures nécessaires pour éviter la contamination d’autres personnes. En outre, de nouvelles dispositions seront prises pour accueillir les malades dans les Centres de santé de base (CSB II). Ces centres de proximité seront approvisionnés en médicaments et Covid Organics pour faciliter le traitement des malades.

La Rédaction


Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff