Publié dans Politique

Perspectives pour 2021 - Vers un nouveau « coup de maître » du Président Rajoelina

Publié le mardi, 29 décembre 2020


L’austérité, encore et toujours. Telle est la principale politique de gestion adoptée par le Président Andry Rajoelina depuis son avènement au pouvoir. Le régime continue d’ailleurs sur cette lancée en poursuivant les dispositions prises dans ce sens. Une décision qui est tout à l’honneur du Président qui ne manquera pas de marquer des points positifs aux yeux des partenaires internationaux et gagner davantage leur confiance. A l’approche du Nouvel an, les informations émanant de la Présidence confirment que l’habituelle cérémonie de présentation de vœux que les anciens régimes avaient coutume d’organiser sera, une fois de plus, annulée pour le mois de janvier 2021.
La cérémonie sera remplacée par un autre évènement beaucoup plus important pour l’avenir du pays : il s’agira d’une grande conférence destinée à la présentation du Plan Emergence Madagascar (PEM). Le plan sera détaillé par le Président en personne devant un parterre de diplomates et représentants des organismes internationaux présents à Madagascar. Les projets à exécuter dans les trois prochaines années y seront retracés. Ce sera l’occasion pour l’homme fort du pays d’exposer devant les bailleurs de fonds les nouveaux défis que lui et son équipe au sein de l’Exécutif auront la tâche d’accomplir. Puisque le Président a, désormais, habitué les Malagasy à rêver grand, l’on s’attend à un nouveau « coup de maitre » de sa part pour la présentation mais surtout la concrétisation de ce plan. 
A l’heure du bilan
D’autre part, plus qu’une question de jour avant que l’heure du bilan ne sonne pour le locataire d’Iavoloha. Le rendez – vous dans ce sens est, d’ailleurs, prévu dans la soirée du réveillon du Nouvel an (à 20 heures) et pendant lequel le numéro un de l’Exécutif s’étendra sur les réalisations de son régime durant cette année 2020. Il ne manquera pas, sans aucun doute, d’évoquer la période difficile traversée par le pays à cause de la pandémie liée à la Covid-19, ainsi que les mesures prises par l’Etat pendant et pour l’après – Covid.
En dépit de cette épidémie d’envergure mondiale, les dirigeants n’ont pas ménagé leurs efforts afin de pouvoir présenter des résultats palpables à la population. Le Président a, d’autant plus, augmenté la pression du côté des membres du Gouvernement afin d’accélérer la cadence et atteindre la destination voulue à temps. Le moment de l’évaluation approche à grands pas pour l’équipe du Premier ministre, Christian Ntsay.
La Rédaction

Fil infos

  • 8 mars - Madagascar honore toujours ses femmes
  • Président Andry Rajoelina - « Que les forces des ténèbres soient vaincues »
  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Journée des combattantes
    8 mars, jour-J ! « Journée internationale de la femme » ce jour. Journée de l'année spécialement dédiée aux réflexions, sinon à la mise pour la énième fois sur le plateau du débat relatif aux droits fondamentaux du genre féminin. L'ONU, Organisation des Nations unies, adopte en Assemblée générale en 1977 une résolution historique reconnaissant la date de 8 mars comme étant une Journée mondiale de la femme. Et que tous les pays membres épris de liberté et respectant les droits humains, notamment ceux de la femme ont le devoir voire l'obligation de consacrer ce jour-là à une réflexion approfondie et à organiser ainsi des manifestations officielles se rapportant sur les droits de la femme. Madagasikara tient, tous les ans, à rendre hommage à cette journée hautement symbolique.

A bout portant

AutoDiff