Publié dans Politique

Centres de Traitement Covid-19 - Tous les lits occupés !

Publié le vendredi, 02 avril 2021


Sitôt ouverts, sitôt pleins. Juste quelques jours après leur réouverture, les deux Centres de Traitement Covid-19 mis en place au Village Voara Andohatapenaka et au Palais des sports Mahamasina affichent déjà complet. Plusieurs patients, des cas modérés c’est-à-dire des personnes testées positives souffrant d’une comorbidité, qui y sont actuellement hospitalisés ainsi que des travailleurs de la santé mobilisés ont témoigné que les lits sont tous occupés.
Particulièrement pour le CTC Mahamasina, ouvert dans l’après-midi de mardi dernier, disposant d’une capacité de 200 cas modérés, qui est déjà saturé au lendemain de son opérationnalisation. « A mon arrivée, mercredi dernier, il ne restait plus que deux places sur plus d’une centaine annoncée », se désole un porteur du virus admis au CTC Mahamasina. Une proche d’un cas positif suivant le traitement à Mahamasina a même confirmé qu’à défaut de place, nombre de patients nécessitant une intervention et espérant être pris en charge médicalement sont contraints de recourir au service des cliniques privées.
Et au Village Voara Andohatapenaka, la place pose également problème.  « 131 lits ont été aménagés pour recevoir les malades de la Covid-19. Malheureusement, je les vois tous occupés », regrette un patient. « Quotidiennement, nous comptons environ une dizaine de personnes qui rentrent chez eux après des jours de traitement. Evidemment, des places se sont libérées mais cela ne dure qu’une heure maximum que voilà de nouveaux individus infectés et dans une mauvaise situation se présentent et ainsi de suite », a indiqué un professionnel de la santé.
Si la situation sanitaire ne s’améliore pas, le Centre de Traitement Covid-19 à Ivato dont l’ouverture a déjà été annoncée sera bientôt fonctionnel. « Nous nous sommes concentrés sur la réouverture de ces deux CTC qui sont installés à quelques mètres des grands hôpitaux où des scanners sont accessibles.  Mais une fois les places pleines, le Centre situé à Ivato sera à la rescousse », a expliqué un responsable auprès du ministère de la Santé publique.

11 décès, 272 contaminés et 168 guéris en 24 heures
 Au cours de ces trois derniers jours, la Grande île a déploré quotidiennement plus d’une dizaine de morts. Hier encore, le Centre de Commandement Opérationnel Covid-19 a signalé les décès de 11 patients victimes du syndrome de détresse respiratoire grave. Cinq d’entre eux ont suivi le traitement à Analamanga tandis que les trois autres à Boeny. Quant aux trois autres morts, ils ont été soignés respectivement dans l’Atsinanana, Sofia et Analanjirofo. Ce qui fait un total de à 444 personnes testées positives à la Covid-19 ayant succombé à la maladie depuis le 23 mars 2020 .
En outre, sur 869 tests PCRs et GèneXperts réalisés, 272 nouvelles contaminations ont été déclarées. Analamanga, épicentre du virus a encore répertorié 130 nouveaux porteurs du virus. Les Régions Atsinanana, Diana, Alaotra-Mangoro, Haute Matsiatra, Boeny, Sava, Atsimo Andrefana, Menabe, Amoron’i Mania, Analanjirofo, Anôsy, Atsimo Atsinanana et Sofia ont aussi enregistré des cas positifs.
Les patients guéris sont rarement mis en avant, or, à la date du 1er avril dernier, ils ont été une centaine, plus précisément 168 cas de rémission enregistrés. Selon le bilan récapitulatif quotidien du Centre de Commandement Opérationnel Covid-19, 107 malades qui ont suivi le traitement à Analamanga sont déclarés officiellement guéris. Atsinanana a aussi annoncé la rémission de 13 de ses patients. Analanjirofo comptait 11 infectés qui ont recouvré la santé. Les autres cas confirmés venant de remplir les critères de guérison sont répartis à Diana, Alaotra-Mangoro, Haute Matsiatra, Sava, Ihorombe, Atsimo Andrefana, Betsiboka, Sofia et Vakinankaratra. A la date d’hier, 2 224 porteurs du virus suivent le traitement dont 243 présentent une complication respiratoire.
KR.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff