Publié dans Politique

Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

Publié le lundi, 14 juin 2021


Une autre main tendue pour les habitants du Sud. Au surlendemain du colloque pour l’Emergence du Sud de Madagascar organisé sous la houlette du Président Andry Rajoelina, les Etats – Unis annoncent une nouvelle contribution du gouvernement Américain à hauteur de 40 millions de dollars à titre d’appui supplémentaire pour le Sud. Cette participation américaine a été annoncée par l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, Michael Pelletier qui – arrivé au terme de son mandat – a  fait ses adieux au Président de la République Andry Rajoelina, hier au Palais d’Etat d’Iavoloha.
D’emblée, le diplomate américain a salué l’initiative du Président de la République à mettre en place un développement à long terme pour le Grand Sud. « Nous exhortons aussi la Communauté internationale et le Gouvernement malagasy à redoubler d’efforts pour prévenir une aggravation de la famine », a déclaré l’ambassadeur américain.
Cette aide américaine a été accueillie chaleureusement par le Chef de l'Etat malagasy qui a tenu à remercier le gouvernement américain et son diplomate pour son engagement et implication personnelle tout au long de ces 2 ans de mission en terre malagasy. « Ce don de 40 millions de dollars sera un apport important dans la réalisation des nombreuses actions à mener pour sauver des vies dans cette partie de la Grande île, pour redresser la vie socioéconomique des régions du Sud et assurer leur développement », a souligné l’homme fort du pays.
Focus sur l’alimentation et l’eau potable
Cet appui supplémentaire alloué par le gouvernement américain à travers l’USAID financera des projets en cours dans la partie Sud de la Grande île. Il s'agit des projets gérés par les partenaires de l’USAID, le Programme alimentaire mondial (PAM), l’UNICEF et Catholic Relief Services (CRS). Une partie du financement du PAM fournira, au mois d'août à octobre, une aide alimentaire immédiate à 465.000 personnes et une alimentation supplémentaire pour prévenir la malnutrition aiguë chez 19.800 femmes enceintes et nouvelles mères ainsi que 63.400 enfants.
D’autres financements seront mis à disposition du PAM et du CRS pour préparer une aide alimentaire en vue de la prochaine période de soudure qui devrait commencer en octobre. CRS reconstruira et réparera des puits dans des communautés ciblées. Le PAM et l’UNICEF fourniront en revanche un traitement à 57.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë, modérée ou sévère. L’UNICEF fournira un accès à l’eau potable et assurera la promotion de l’hygiène à plus de 100.000 personnes, tandis que le PAM va affréter des vols pour l'acheminement des fournitures supplémentaires et du personnel humanitaire. Ces projets sont considérés comme un complément ou une extension des autres aides d’urgence et de développement financées actuellement par l’USAID dans le Sud.
La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff