Publié dans Politique

Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

Publié le lundi, 14 juin 2021


Une autre main tendue pour les habitants du Sud. Au surlendemain du colloque pour l’Emergence du Sud de Madagascar organisé sous la houlette du Président Andry Rajoelina, les Etats – Unis annoncent une nouvelle contribution du gouvernement Américain à hauteur de 40 millions de dollars à titre d’appui supplémentaire pour le Sud. Cette participation américaine a été annoncée par l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, Michael Pelletier qui – arrivé au terme de son mandat – a  fait ses adieux au Président de la République Andry Rajoelina, hier au Palais d’Etat d’Iavoloha.
D’emblée, le diplomate américain a salué l’initiative du Président de la République à mettre en place un développement à long terme pour le Grand Sud. « Nous exhortons aussi la Communauté internationale et le Gouvernement malagasy à redoubler d’efforts pour prévenir une aggravation de la famine », a déclaré l’ambassadeur américain.
Cette aide américaine a été accueillie chaleureusement par le Chef de l'Etat malagasy qui a tenu à remercier le gouvernement américain et son diplomate pour son engagement et implication personnelle tout au long de ces 2 ans de mission en terre malagasy. « Ce don de 40 millions de dollars sera un apport important dans la réalisation des nombreuses actions à mener pour sauver des vies dans cette partie de la Grande île, pour redresser la vie socioéconomique des régions du Sud et assurer leur développement », a souligné l’homme fort du pays.
Focus sur l’alimentation et l’eau potable
Cet appui supplémentaire alloué par le gouvernement américain à travers l’USAID financera des projets en cours dans la partie Sud de la Grande île. Il s'agit des projets gérés par les partenaires de l’USAID, le Programme alimentaire mondial (PAM), l’UNICEF et Catholic Relief Services (CRS). Une partie du financement du PAM fournira, au mois d'août à octobre, une aide alimentaire immédiate à 465.000 personnes et une alimentation supplémentaire pour prévenir la malnutrition aiguë chez 19.800 femmes enceintes et nouvelles mères ainsi que 63.400 enfants.
D’autres financements seront mis à disposition du PAM et du CRS pour préparer une aide alimentaire en vue de la prochaine période de soudure qui devrait commencer en octobre. CRS reconstruira et réparera des puits dans des communautés ciblées. Le PAM et l’UNICEF fourniront en revanche un traitement à 57.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë, modérée ou sévère. L’UNICEF fournira un accès à l’eau potable et assurera la promotion de l’hygiène à plus de 100.000 personnes, tandis que le PAM va affréter des vols pour l'acheminement des fournitures supplémentaires et du personnel humanitaire. Ces projets sont considérés comme un complément ou une extension des autres aides d’urgence et de développement financées actuellement par l’USAID dans le Sud.
La Rédaction

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff