Publié dans Politique

Rocade d’ « Iarivo » - Le Président Rajoelina inaugure un projet initié en 2009

Publié le jeudi, 24 juin 2021


« Nous avons initié ce projet, puis nous l’avons poursuivi. Aujourd’hui, nous avons la chance de procéder à l’inauguration », a souligné le Président Andry Rajoelina lors de l’inauguration de la « Rocade d’Iarivo » sise à Andranobevava hier. A l’annonce de la fin des travaux et de la réception officielle d’hier, les détracteurs du régime se sont encore hâtés, d’alimenter la polémique quant aux initiateurs de ce projet. Il parait ainsi nécessaire de faire un chronogramme pour en arriver à l’inauguration de cette rocade qui s’inscrit dans le cadre du plan d’urbanisme pour un désengorgement d’Antananarivo. 
Après une série d’études de faisabilité, l’étude de l’avant-projet sommaire du tronçon Nord-Est a été à l’appui de la préparation des documents nécessaires à l’expropriation et à une première définition du tracé en 2009, soit durant la période transitoire. En 2010, les premiers piquets délimitant l’axe ont été posés, et les arrêtés d’occupation, ainsi que le gel de cession des terrains ont été diffusés.
Les procédures pour l’exécution des travaux proprement dits ont été engagées à partir de l’année 2011. Le projet a été soumis à l’AFD sur demande du ministère en charge de l’Aménagement du territoire. Au terme de nombreuses démarches, les travaux ont débuté de manière effective en 2018.
Fluidification du trafic urbain
L’objectif dans la mise en place de cette infrastructure est aussi de fluidifier le trafic interurbain en provenance et à destination des principales provinces et ports de Madagascar comme celui de Toamasina, sur la RN2 selon les précisions du ministre de l’Aménagement du territoire, Hajo Andrianainarivelo. Ainsi, l’infrastructure comprend plusieurs parties. D’abord, la Rocade Est qui relie la RN2 au boulevard de Tokyo s’étendant sur 3,8 km pour une largeur totale de 60 m. Cet endroit comprend 2 giratoires de 25m de diamètre à Ambohimahitsy et à Amoronankona, 9 arrêts-bus avec abris – bus, 7 traversées piétonnes et deux escaliers de jonction, ainsi qu’un pont de 20m enjambant la rivière Ampasimbe.
Pour sa part, la Rocade Nord-Est s’étend sur 3,426 km et comporte 2 giratoires de 25m de diamètre à Masay-Andranobevava et à Nanisana, 8 arrêts-bus avec abris-bus, 7 traversées piétonnes, accessibles par des escaliers de jonction munis de rampe, 21 ouvrages hydrauliques, un pont de 47m à Soamanandrariny.
Le raccordement urbain de 1km en longueur commence au niveau de Nanisana et se termine par un carrefour à Ankadindramamy. Il s’agit d’une route à double voie de 3,5m de large chacune, bordée en RG par une voie cyclable et en RD par une voie piétonnière, larges chacune de 1,5m, 4 abris-bus et une traversée piétonne, 4 ouvrages hydrauliques.
La Rédaction

Fil infos

  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
  • Concertation nationale - Un prétexte pour le partage du pouvoir
  • Eglise luthérienne de Madagascar - Le couple présidentiel aux côtés des jeunes
  • Affrontement à Mandoto - Le commandant de compagnie de Gendarmerie blessé
  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

La Une

Pub droite 1

Editorial

  •  Forum et forum !
    Qui dit que le régime Orange a horreur ou a peur d’une concertation ou d’un forum ou d’un débat public ? Il va falloir revoir sa copie. Un pouvoir qui rejette le principe d’un échange voire d’un dialogue démocratique fait peur. On a tous les droits de se méfier d’un régime qui botte en touche de façon systématique la pratique d’une table ronde pour débattre de vrais problèmes et cela afin de dénouer une crise, une réelle crise qui bloque le fonctionnement démocratique du pays.

A bout portant

AutoDiff