Publié dans Politique

Réouverture des frontières - Les 15 prochains jours pour y réfléchir

Publié le dimanche, 27 juin 2021

Les quinze prochains jours seront décisifs pour déterminer le moment idoine pour la réouverture des frontières. C'est ce qu'a fait savoir le Premier ministre Ntsay Christian lors de l'émission spéciale, hier soir sur les chaînes publiques. Il affirme que l'Exécutif est en train de regarder l'évolution de l'épidémie de la Covid-19 à l'international et dans le pays. Cette réouverture est attendue avec impatience par les professionnels du tourisme local mais suscite en revanche une certaine appréhension d'une partie de l'opinion publique.

 

En attendant la décision d'une réouverture ou non des frontières malagasy, les autorités maintiennent la fermeture des frontières pour les passagers venant de l'extérieur, hormis une certaine catégorie de personnes prévues par le Conseil des ministres. Notons que les vols domestiques opérés par la compagnie Tsaradia restent autorisés.

Outre ces mesures relatives à la circulation, le chef du Gouvernement a également mentionné la reconduction de l'état d'urgence sanitaire pour les quinze prochains jours. L'Etat se resserre un peu la bride pour les mesures de restriction dans six Districts où « le coronavirus continue de circuler ». Dans les Districts d'Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano, Ambohidratrimo, Ambatondrazaka et Fianarantsoa I, les rassemblements de plus de 400 personnes demeurent ainsi interdits et les boîtes de nuit resteront fermées.

Par ailleurs, le couvre-feu reste maintenu mais recule d'une heure pour passer de minuit à 4h du matin. Les concerts et spectacles en plein air restent aussi interdits dans les six Districts sus-mentionnés, mais sont autorisés dans les autres localités du pays pour soutenir les artistes. Ils sont pourtant soumis à certaines conditions dont le port du masque et le respect des mesures sanitaires. En ce qui concerne Antananarivo en particulier, le Premier ministre a annoncé la fermeture de tous les Centres de traitement anti-Covid, sauf celui d'Antohatapenaka où sera également transférée la plateforme sur la gestion médicale de Mahamasina et le Covdata.

Toujours dans le cadre de la prévention contre cette épidémie, le chef du Gouvernement indique par ailleurs que 197 000 personnes ont reçu une première dose du vaccin Covishield à Madagascar. Le ministère de la Santé publique travaille pour faire parvenir la deuxième dose dans le pays d'ici le mois d'août. Les autorités malagasy estiment que 800 000 personnes devraient recevoir leurs doses cette année. Face à la polémique sur la validité à l'international du Covishield, le vaccin utilisé pour la campagne de vaccination à Madagascar, le Premier ministre rassure en soulignant que la situation évolue tout le temps et précise que les autorités sanitaires se penchaient déjà sur la validation de ce vaccin.

La Rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff