Publié dans Politique

Appel à solidarité pour le grand Sud - Un besoin financier révisé à la hausse

Publié le jeudi, 18 novembre 2021

L’heure est grave. Malgré l’appel de détresse pour le Sud de Madagascar lancé depuis l’année dernière, les besoins dans ce sens ne diminuent pas. Cette Région de l’île qui fait face à une vague de sècheresse liée à la crise climatique depuis l’année 2020. Hier, le Gouvernement malagasy et les Nations unies à Madagascar ont un nouveau « flash appeal » avec un besoin financier révisé par les deux parties.

Le Gouvernement a identifié des axes stratégiques prioritaires qui consistent en des interventions humanitaires immédiates, ainsi que des interventions sur le moyen et le long terme. Au niveau humanitaire, le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) sera à la tête de la mise en œuvre du plan de réponse nationale qui implique la nécessité d’une intervention immédiate allant jusqu’en mai 2022, avec le soutien des partenaires humanitaires.

L’appel éclair, élaboré et lancé conjointement avec le Gouvernement en janvier 2021, a été révisé avec un budget de 154,8 millions de dollars. « Malgré les différentes contributions reçues jusqu’à ce jour, un gap financier important reste à couvrir, alors que le grand Sud entre dans son pic de soudure alimentaire qui ira jusqu’en avril 2022 », indique un communiqué conjoint émanant des Nations unies à Madagascar.  L’objectif est de mobiliser des ressources additionnelles. 

Une crise dévastatrice 

Le lancement de ce « flash appeal » vise à faire appel à plus de solidarité pour venir en aide à 1,6 million de personnes en situation de besoin d’aide humanitaire. Les Nations unies ne manquent pas de rappeler que la situation dans le grand Sud traduit les effets dévastateurs de la sécheresse la plus aiguë depuis plus de 40 ans. Les tempêtes de sable et les criquets aggravent la situation et ont rendu presque impossible toute activité agricole pour les habitants du Sud de Madagascar. « Il est impératif que le monde agisse maintenant pour aider ces familles et le monde ne peut pas détourner son regard. Les habitants de Madagascar ont besoin de notre soutien maintenant et dans le futur » a expliqué Issa Sanogo, coordonnateur du Système des Nations unies à Madagascar. 

Malgré la contribution des généreux donateurs à hauteur de plus de 110 millions USD sur les 224,5 millions USD requis dans le cadre de l'appel éclair révisé (qui s'étend de janvier 2021 à mai 2022), plus de fonds est davantage nécessaire pour permettre aux organisations humanitaires de fournir de la nourriture, de l'eau, des services de santé au profit de près de 1,3 million de personnes dans le grand Sud dans les mois à venir.

La Rédaction

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff