Publié dans Politique

Evènement « Youthconnekt » - Promesse de soutien aux jeunes entrepreneurs

Publié le dimanche, 28 novembre 2021

Deux jours d’échanges, de partages d’expériences et d’opportunités de réseautage. Les jeunes entrepreneurs ont été à l’honneur lors de l’évènement baptisé « Youthconnekt » « Tanora mandrafitra ny hoavy », clôturé samedi dernier au ministère des Affaires étrangères à Anosy. Cet évènement a pu rassembler des centaines de jeunes actifs dans l’entrepreneuriat, issus des 23 Régions de l’île. Tsiky Rakotoniaina, jeune entrepreneure d’Antananarivo, fait partie de ceux qui ont pu exposer leurs produits au Novotel Ivandry, vendredi dernier.

« La promesse de soutien du Président Andry Rajoelina, lors de son passage à notre stand, nous a soulagés. En fait, nous avons connu plusieurs obstacles pour le développement de notre entreprise, spécialisée dans les produits capillaires, notamment durant le confinement lié à la Covid-19. Maintenant que nous essayons de nous redresser progressivement, le Président nous a promis un coup de pouce », nous confie cette co-fondatrice d’une entreprise se spécialisant dans les produits capillaires, destinés notamment pour les cheveux bouclés et crépus. Comme elle, les jeunes entrepreneurs se réjouissent de la rencontre avec le Chef de l’Etat et de la visibilité soutenue par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et partenaires, dont le PNUD, en leur faveur. D’ailleurs, ils ont pu partager leurs expériences et se donner l’opportunité de s’échanger les infos de base sur les enjeux d’un marché commun en Afrique, lors d’une rencontre organisée le 2è jour au MAE.

Valoriser la force de la jeunesse

« C’est le moment de valoriser la force de la jeunesse pour le développement du pays. Ceci d’autant plus que la force d’un pays se trouve dans sa jeunesse. Pour Madagascar, 70% de sa population se compose de jeunes, raison de plus pour les valoriser », a déclaré Juliana Ratovoson, vice-ministre en charge de la Jeunesse. Le chômage fait partie des problèmes persistants des jeunes en ce moment, raison pour laquelle ils sont encouragés dans la création d’emplois et l’entrepreneuriat. D’ailleurs, ce dernier domaine fait partie des priorités du ministère de tutelle, outre les loisirs, la protection, l’éducation civique et citoyenne, la santé de la reproduction ainsi que la responsabilisation des jeunes. 

Cet évènement de 2 jours est  la suite de l’édition 2021 du sommet « Youthconnekt Afrique » qui s’est tenu en octobre dernier à Accra Ghana. « Ce sommet vise à connecter les jeunes aux opportunités de développement afin qu’ils puissent transformer les potentiels de l’Afrique en richesses. Il encourage également les dirigeants des pays participants à mobiliser les ressources économiques pour contribuer à l’autonomisation des jeunes et de l’entrepreneuriat. Des représentants des jeunes ont porté haut la couleur de Madagascar à travers leurs motivations et engagements », rapporte Natasha Van Rijn, représentante résidente du PNUD dans la Grande île. Les jeunes malagasy ont fait partie des 2 000 délégués et plus présents à Ghana à la 5è édition du « Youthconnekt », sans oublier les plus de 15 000 personnes connectées virtuellement, représentant plus de 36 pays. A noter que Madagascar figure parmi les 23 pays adoptant le programme « Youthconnekt » depuis 2019. Il s’agit d’une initiative du Président Rwandais Paul Kagamé pour se concerter avec les jeunes, piliers du développement.

Patricia Ramavonirina 

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff