Publié dans Politique

Ministre des Finances - Attendue à Dakar la semaine prochaine

Publié le mercredi, 11 mai 2022

La ministre de l'Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, ou son éventuel représentant, est prévue rejoindre la capitale sénégalaise, Dakar, où se déroule du 11 au 17 mai la 54e session de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM2022).

L'événement hybride est organisé conjointement par la Commission économique pour l'Afrique (CEA) et le gouvernement du Sénégal et a pour thème « Financement de la relance de l'Afrique : Atteindre de nouveaux horizons ». La réunion ministérielle aura lieu les 16 et 17 mai.

La conférence officiellement ouverte par le président sénégalais Macky Sall, l'actuel président en exercice de l'Union africaine, attirera des panélistes chevronnés et de haut niveau, issus de gouvernements, d'universités, du secteur privé, ainsi que des gouverneurs de banques centrales d'Afrique et d'ailleurs.

Un comité d'experts se réunit du 11 au 13 mai pour débattre sur des sujets techniques ayant trait au thème de ladite conférence et certaines questions statutaires de la CEA. Un certain nombre d'événements parallèles seront également organisés les 14 et 15 mai pour aborder des questions liées à la santé, aux infrastructures, à l'éducation, à l'action climatique et à la mobilisation des ressources à l'appui d'une relance inclusive et durable pour les pays africains.

La CoM2022 comportera le lancement du Rapport économique phare de la CEA sur l'Afrique (ERA), la Conférence annuelle Adebayo Adedeji de la CEA, qui portera cette année sur le rôle de l'enseignement supérieur et du développement du capital humain dans la transformation de l'Afrique et une série de discussions et le point sur la situation de l'intégration régionale, du commerce et de la ZLECAf.

Le choix du thème de la CoM2022 a été largement influencé par le fait que les déficits de financement du développement se sont considérablement creusés depuis le déclenchement de la pandémie.

Pour l'Afrique, le Fonds monétaire international estime que les dépenses annuelles liées aux Objectifs de développement durable augmenteront de 154 milliards de dollars par an, en raison de la pandémie, et de 285 milliards de dollars supplémentaires au cours des cinq prochaines années pour assurer une réponse adéquate à la Covid-19.

La CEA estime que la réduction du coût du crédit commercial sera essentielle pour atténuer les vulnérabilités liées à l'endettement. La Commission avance également que l'augmentation du financement nécessitera des mesures qui créent des synergies entre le financement intérieur et extérieur provenant de sources publiques et privées.

La Conférence annuelle des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM) est le plus grand événement annuel de la CEA. Elle offre aux participants l'occasion de débattre des questions clés sur le développement de l'Afrique et de discuter du rendement du groupe de réflexion dans l'exécution de son mandat.

Il s'agit d'une excellente occasion pour les ministres africains et les experts du monde entier d'avoir des discussions approfondies sur les questions d'actualité pertinentes pour le développement économique du continent.

Recueillis par M.R.

 

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff