Publié dans Politique

Emeute à Manakara - 4 victimes dont un bébé, importants dégâts

Publié le dimanche, 15 mai 2022

Samedi matin dernier, la ville de Manakara était en éruption à cause d’une émeute ! Une foule en colère, composée en majorité de jeunes de cette ville, chargeait la Gendarmerie à coups de pierres, tandis que cette dernière a utilisé des gaz lacrymogènes pour la disperser. Le bilan fut assez significatif. Au moins quatre personnes ont été blessées : l’une est un nourrisson qui était entre les mains de sa mère tandis que les trois autres sont des gendarmes. Ces derniers ont reçu des projectiles à leurs visages. Les échauffourées ont également occasionné d’importants dégâts matériels. C’est ce qu’on peut résumer de ce dérapage inattendu et assez violent observé sur place. Il était lié à un jeu de hasard organisé par une société dirigée par un ressortissant chinois.

L’affaire a démarré par la présentation d’un ticket soi-disant « gagnant » par un parieur. Alors que ce dernier était sûr, ou espérait empocher la tombola, soit l’équivalent d’un montant de 50 millions d’ariary, la réaction du responsable chinois était inattendue. Ce dernier a simplement refusé son ticket, arguant qu’il s’agit d’un faux ou simplement une photocopie. “Le Chinois a jugé inauthentiques et louches les petits dessins de pomme trouvés sur le ticket du parieur tandis que la partie à cocher masquant le numéro semblait être déjà utilisée”, commente une source d’information locale. Comme le Chinois a campé sur sa position pendant que le parieur maintenait avoir gagné sa tombola, la violente altercation verbale entre les deux camps a rapidement dégénéré. Car c’était dans ces circonstances que plusieurs témoins à leur dispute étaient entrés dans la mêlée, prenant franchement la partie du prétendant gagnant.

Cette même foule a cherché à prendre violemment à partie le Chinois. Les Forces de l’ordre ont dû intervenir afin de le soustraire de la foudre populaire. Les émeutiers ne manqueraient surement pas de mettre à l’épreuve d’une vindicte populaire. Frustrés d’avoir loupé leur cible, ces jeunes émeutiers s’étaient retournés avec une violence inouïe contre les membres de la Police anti-émeute. Evitant tout risque inutile d’un éventuel bain de sang, les gendarmes ont dû se contenter uniquement de bombes lacrymogènes, pour refouler les émeutiers.

Les affrontements s’étaient poursuivis pendant un certain temps, qui semblait une éternité avant que les esprits ne soient finalement apaisés. Pendant que les secours ont évacué les victimes dans un centre de santé de Manakara, la situation s’était progressivement normalisée sur place. Hier, un calme plat a régné dans le centre de cette cité balnéaire du Sud-est.

Franck R.

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff