Publié dans Politique

Meurtre d’Henry Rakotoarisoa - 7 personnes placées sous MD

Publié le mercredi, 08 juin 2022


Un septuagénaire, père de famille, d’Andramasina, plutôt connu comme un farouche défenseur de la forêt à la tête de l’association environnementale baptisée VOI Mialo, a été assassiné de façon inhumaine le 2 juin dernier à Beparasy Ankazodandy Moramanga. Mardi dernier, les 37 personnes impliquées dans l’affaire ont été déférées au tribunal de Première instance d’Ambatolampy. Les concernées se seraient volontairement rendues auprès de la Gendarmerie quelques jours après les faits. A l’issue des auditions marathon des suspects jusque vers minuit, et même au-delà, le Parquet a décidé de placer 7 d’entre eux en détention provisoire à la prison d’Ambatolampy. Ces individus seraient donc les auteurs présumés de l’acte.
La victime a eu maille à partir avec ses détracteurs dans le cadre d’un litige foncier, qui l’a opposé à ces derniers. Au fond, les adversaires du défunt ont porté plainte contre lui et voulaient le forcer à se plier à leur exigence.
Comme le septuagénaire ne se montrait pas coopératif, mais a pour sa part exigé la pièce administration prouvant sa convocation, deux inconnus l’ont alors emmené de force avec eux. Puis, le pauvre chef de famille n’était plus reparu deux jours après à Ambohitrandriana. Malheureusement, on l’avait retrouvé mort. D’après ses proches, on lui avait volé sa carte d’identité et son portable. Et on connaît la suite. Les personnes suspectes se sont finalement manifestées pour se rendre au poste de la Gendarmerie, et tout le reste.
F.R

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff