Publié dans Politique

Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

Publié le mardi, 20 septembre 2022

Une délégation dirigée par le Président Andry Rajoelina prend part à la 77ème Assemblée générale des Nations unies, à New York (Etats-Unis) qui a débuté officiellement hier. D’après le programme publié hier par la Présidence, le Chef de l’Etat prononcera son discours à la tribune des Nations unies ce jour dans la matinée. Selon l’organisation déjà préétablie au sein de l’Organisation des Nations unies (ONU), le Brésil est toujours le premier à prendre la parole lors de l’AG.

Situé en 11ème position dans la liste de dirigeants qui vont prendre la parole, le numéro un malagasy se trouve dans le même panel que le Président américain, Joe Biden (7ème) ou encore le Chef d’Etat rwandais, Paul Kagamé.

Comme lors des précédentes sessions, le discours du Président Andry Rajoelina est très attendu. Il devrait normalement s’exprimer au sujet de la relance socio-économique post-Covid-19 ainsi que sur la mise en œuvre du Plan émergence de Madagascar (PEM) qui est étroitement lié à la politique de développement du pays. Entre autres sujets, le Président devrait également poursuivre son plaidoyer dans le cadre de la démarche de Madagascar pour la demande de restitution des îles Eparses. Un combat diplomatique que la Grande île a décidé de relancer depuis quelques années et que le Chef de l’Etat a déjà soulevé lors de son discours à la tribune des Nations unies, l’année dernière. D’ailleurs, une 2ème édition du dialogue au sein de la commission mixte franco-malagasy est prévue au cours de ce mois de septembre.

A noter que la délégation malagasy présente à New York pour cette assemblée générale est composée du ministre de la Communication et de la Culture, et non moins porte-parole du Gouvernement, Lalatiana Andriatongarivo ainsi que de la directrice de cabinet de la Présidence, Raharinirina Baomiavotse.

S.R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff