Publié dans Politique

ACTU-BREVES

Publié le lundi, 22 avril 2024

 Passation de pouvoir au ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle

Après sa décision de se porter candidat pour les législatives dans le District de Faratsiho, la ministre Lalatiana Rakotozafy sera remplacée par la ministre du Travail, de l’Emploi et de la Fonction Publique (MTEFoP) ; en l’occurrence Mme Hanitra Fitiavana Razakaboana à la tête du METFP. En effet, cela a été réaffirmé par le décret n°2024-959. La passation de service entre ces deux dames a été effectuée hier dans les locaux d’Ampefiloha. Il en a été ressorti durant la prise de parole des acteurs que ce qui prime avant tout c’est la continuité des actions déjà entreprises au sein de ce département. Le mot d’ordre étant donc la continuité de l’Etat.

 Un reverdissement de la Grande île efficace

10 millions d’arbres plantés et en bonne santé, c’est le chiffre annoncé par l’entreprise Bôndy, hier à l’occasion de la journée mondiale de la terre. Ainsi, la politique menée par l’entreprise n’est plus à démontrer dans la rigueur et l’investissement de ses partenaires dans la lutte contre le changement climatique. « Depuis notre humble début en 2019, notre équipe a travaillé sans relâche pour reboiser et restaurer nos précieux écosystèmes. Un témoignage tangible de notre engagement envers notre pays, notre planète, et la nature elle-même. Tel est le fruit d'un travail acharné, de dévouement et de passion », indiquèrent les responsables à cette occasion. L'entreprise ne se contente pas de s'arrêter là ; elle annonce fièrement sa transition vers un rôle crucial en tant qu'acteur clé de la transition agricole. Cette évolution marque un tournant majeur dans son engagement en faveur d'un impact positif sur nos communautés, nos écosystèmes et notre planète. La conviction profonde dans le pouvoir transformateur de l'agriculture guide cette transition. L'entreprise reconnaît le rôle essentiel que l'agriculture peut jouer pour créer un changement significatif et durable au niveau local et mondial.

 Viol sur mineurs, baisse des cas traités au niveau des tribunaux

Après l’annonce du durcissement de la peine pour les violeurs d’enfants, le ministère de la Justice a indiqué que le nombre de cas reçus dans les juridictions à travers  toute l’île a progressivement diminué durant les deux derniers mois. En effet, de 133 en janvier, celui-ci est passé à 101 en février pour n’être plus que 68 au mois de mars. Cela a été dressé dans le rapport des 100 premiers jours du ministère. Il est à rappeler que la montée en flèche des cas de viols traités par les tribunaux a été un élément-clé ayant conduit à la modification du code pénal et l’instauration de la castration physique. Les autorités ont justifié cette mesure en se basant sur les 600 cas recensés en 2023 et les 133 cas traités en janvier 2024, soulignant la nécessité de renforcer la législation pour lutter contre ce fléau. Toutefois, le ministère n’a pas précisé si cette baisse est liée directement à la nouvelle législation ou au retour de la non-dénonciation des cas de viol par les victimes ou les proches.

 Prestation de serment de 20 nouveaux inspecteurs semenciers hier à Anosy

Pour améliorer la production de semences à Madagascar, 20 semenciers inspecteurs et contrôleurs issus de 7 Régions dont Alaotra-Mangoro, Analanjirofo, Atsimo-Andrefana, Boeny, Diana, SAVA et Vakinankaratra ont prêté serment, dans la salle ouverte du Tribunal de première instance d’Anosy hier. Ceci est le fruit de la coopération entre le ministère de l'Agriculture et de l'Elevage à travers le SOC ou (Service officiel de contrôle des semences et matériels végétaux) et le Projet PURPA ou (Projet d'urgence pour le renforcement de la production alimentaire à Madagascar) qui est financé par Banque africaine pour le développement. Avant cette cérémonie, dirigée par le ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Ratohiarijaona R Suzelin, ils ont subi de nombreux épreuves et de séries de tests dans ce domaine. Selon le ministre « il est très important d'utiliser des semences sélectionnées et améliorées pour pouvoir améliorer et augmenter le rendement d’où l’importance des inspecteurs semenciers ». Pour marquer leur succès, ils ont reçu des certificats, des badges et des uniformes pour qu'ils puissent immédiatement effectuer leur travail.

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff