Publié dans Politique

Actu-brèves

Publié le vendredi, 10 mai 2024

Identifier les besoins liés aux menaces du changement climatique. Un atelier de formation et d'élaboration des plans d'action de la Coalition pour le changement climatique du domaine de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène (CCC-DEAH) s'est tenu du 6 au 8 mai 2024 à l'Hôtel Carlton Anosy, supervisé par Mme Razaivaovololoniaina Helinoro Diamondra, secrétaire général du ministère de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène, en présence de diverses parties prenantes du secteur. L'objectif principal de cet atelier était d'opérationnaliser la plateforme CCC-DEAH, de renforcer les compétences des acteurs WASH en matière de changement climatique et de concevoir une feuille de route pour répondre aux besoins identifiés. Les trois jours de l'atelier ont été remplis de partages d'expérience, de formations spécifiques sur le changement climatique, d'interventions ministérielles et de travaux de groupe pour l'élaboration des plans d'action découlant du WASHBAT organisé en septembre 2023.Les Termes de référence (TDRs) pour la mise en place de la CCC-DEAH ont été finalisés et validés lors de cet événement. L'institutionnalisation de la CCC-DEAH et l'élaboration des plans d'action représentent les prochaines étapes-clés suite à cet atelier.


Clôture officielle de la saison cyclonique à Madagascar. La saison cyclonique à Madagascar touche à sa fin. Elle a été marquée par les lourds dégâts causés par les fortes précipitations  lors du passage du cyclone Gamane dans les parties Nord et Est de l'île. Cette année, la plaine d'Antananarivo a été relativement épargnée, mais les préparatifs restent essentiels face aux risques croissants liés au changement climatique et à la croissance démographique. Ainsi, renforcer les capacités locales est toujours d’actualité. Un atelier de trois jours s'est tenu les 8, 9 et 10 mai à la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA), dans le cadre du protocole d'accord entre PRODUIR et le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Cette initiative vise à renforcer les capacités locales de gestion des risques et des catastrophes, soulignant l'importance de la préparation communautaire face aux aléas climatiques. Les Fokontany doivent se préparer adéquatement pour faire face à ces défis, sachant que les risques et les catastrophes peuvent s'intensifier. Les comités communaux en sont appelés à jouer un rôle crucial, tant à l'échelle locale que globale. Dans ce contexte, l'organisation PRODUIR accompagne activement les premier et quatrième Arrondissements de la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA), ainsi que les Communes rurales de Bemasoandro, d'Andranonahoatra et d'Anosizato Andrefana. L'objectif est d'établir une coordination efficace au niveau des Communes pour réduire les risques de catastrophes. Grâce à des enquêtes et des recueils monographiques, l'accompagnement de PRODUIR vise à élaborer un Plan de contingence communal (PCC) pour les zones d'intervention du projet. Cette approche proactive renforce la préparation et la réponse aux situations d'urgence.


Une nouvelle ambassade malagasy aux Emirats arabes unis. La diplomatie malagasy renforce ses liens bilatéraux au Moyen-Orient. Après l'établissement d'une ambassade à Rabat, au Maroc, c'est désormais aux Emirats arabes unis d'accueillir une représentation diplomatique malagasy. Cette initiative a été annoncée en marge de la 13ème édition du Congrès sur l'investissement (AIM) à Abu Dhabi, Émirats arabes unis. Le Président de la République a remis une lettre officielle au ministre d'État des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, son Altesse le Sheikh Shakboot Bin Zayed Al Nayan. Cette lettre formule la demande officielle d'ouverture d'une ambassade de Madagascar à Abu Dhabi, marquant ainsi un jalon important dans les relations diplomatiques entre les deux pays. La décision d'ouvrir une ambassade à Abu Dhabi témoigne de l'excellence des relations diplomatiques entre Madagascar et les Emirats arabes unis. Elle souligne l'engagement des deux nations à renforcer leur coopération et à promouvoir des échanges mutuellement bénéfiques dans divers domaines. Cette avancée diplomatique reflète la volonté de Madagascar de consolider ses liens avec les Emirats arabes unis et d'approfondir sa présence diplomatique au Moyen-Orient, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de collaboration et de développement entre les deux pays.


Adhésion de Madagascar à l'OHADA en gestation. Dans le cadre de la visite officielle du Secrétaire permanent de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), le Pr. Mayatta Ndiaye Mbaye, à Madagascar du 22 au 27 mars 2024, une rencontre majeure s'est déroulée le mercredi 28 mars 2024 au siège du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM) à Ambohijatovo. La réunion a été marquée par la présence du président du GEM, Francis Rabarijohn, ainsi que de l'ancien président Thierry-Marie Rajaona, représentant le secteur privé malagasy. Le GEM a salué l'initiative de cette rencontre et s'est engagé à maintenir le dialogue entre les parties prenantes pour favoriser un environnement favorable aux affaires à Madagascar. Cet organe représente une avancée majeure en matière d'intégration juridique en Afrique et bénéficie d'une personnalité juridique internationale et visant à l'harmonisation juridique entre ses Etats membres. Le Consortium malagasy pour l'OHADA a été officiellement établi à Madagascar le 9 avril 2024. Il regroupe les principaux Groupements professionnels du secteur privé, du secteur libéral et associatif, dont le GEM, le Fivondronan'ny Mpandraharaha Malagasy-FIVMPAMA et l'Association ACP Légal océan Indien. L'objectif de cette entente est de coordonner les efforts en vue de l'adhésion de Madagascar à l'OHADA, favorisant ainsi l'harmonisation juridique et le développement économique du pays.

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff