Publié dans Politique

ACTU-BREVES

Publié le mercredi, 29 mai 2024

Spécial Législatives

Election : le courant coupé au moment du début de décompte des voix. Vers 17h, le décompte des voix des législatives a débuté dans plusieurs bureaux de vote de la Capitale. Malheureusement, la séance s'est déroulée dans la pénombre en raison d'une coupure d'électricité. Les participants ont dû utiliser la lumière des lampes torches des téléphones portables et d'autres sources lumineuses pour poursuivre l'opération. La JIRAMA a expliqué que l'interruption de courant était due à un déclenchement de la barre 63kV à Ambohimanambola, conséquence du déclenchement de la ligne Tana Sud-PIA Ambohimanambola. Cette situation a entraîné une interruption de l'alimentation en électricité dans plusieurs localités du Réseau Interconnecté d'Antananarivo. Les techniciens de la Jirama « High Voltage » ont rapidement pris en charge la réparation du dommage, permettant ainsi de rétablir l'alimentation électrique dans les zones affectées. Dans l'ensemble, malgré cette interruption, le dépouillement des bulletins de vote s'est déroulé sans encombre dans la plupart des cas, démontrant la résilience des participants face à cette situation imprévue.

Préservation du secret du vote, modernisation des isoloirs. Fini les cabines faites en tissu ou en plastique ou de rideau. Dans le cadre des élections législatives, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a décidé d’innover et d'introduire de nouveaux isoloirs dans les bureaux de vote.  Ces nouveaux isoloirs sont conçus pour ne dissimuler que la partie du corps qui remplit le bulletin de vote unique. Placés sur une table dans un coin du bureau de vote, ces séparateurs assurent la discrétion du choix de l'électeur. Bien qu'ils ne cachent pas une grande partie du corps comme les isoloirs classiques, ils garantissent la confidentialité du vote tout en évitant l’électeur de manigance. Selon Arsène Andrianarisedo Dama, président de la CENI, « cette nouvelle mesure vise à prévenir d'éventuelles fraudes électorales ou tentatives de détournement de vote ». Il a souligné que malgré ce changement, la confidentialité du vote demeure intégralement préservée pour chaque électeur.

Le patron de la CENI veillait au grain du bon déroulement du scrutin du 29 mai. Le président de la CENI, Dama Arsène Andrianarisedo, a supervisé de près le bon déroulement du scrutin du 29 mai, accompagné par des représentants des partenaires internationaux. Leur visite dans plusieurs bureaux de vote hier visait à garantir le respect des consignes pour des élections libres et transparentes. Tous les membres des bureaux de vote ont bénéficié d'une formation afin de bien comprendre et maîtriser leurs responsabilités respectives. Des affiches ont également été mises à leur disposition pour les guider tout au long du processus électoral. Il est à noter que 107 missions d'observation électorale nationales et 23 internationales sont accréditées officiellement pour l'élection présidentielle à Madagascar, selon  Dama Arsène Andrianarisedo.

 

Un scrutin le plus inclusif possible. Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a souligné l'importance d'une élection accessible à tous les citoyens, en mettant un accent particulier sur les personnes handicapées. Cette initiative a vu la collaboration fructueuse entre la CENI et la Fédération des Associations des Aveugles de Madagascar (FAAM) pour créer un outil spécifique qui facilite l'utilisation du bulletin de vote unique. La FAAM a travaillé en étroite collaboration avec la CENI pour développer un outil adapté, soutenu par un fonds commun géré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Grâce à ce projet, 4 000 documents adaptés aux personnes aveugles ont été imprimés en vue des élections parlementaires. Lors des récentes élections présidentielles, l'adaptation du bulletin de vote « perforé en braille » a marqué une avancée significative. Cette innovation vise à réduire la dépendance au vote assisté, offrant une plus grande autonomie aux personnes aveugles et malvoyantes lors de leur processus de vote. Selon Johnson Randriatahiana, président de la FAAM, environ 1,5% de la population malagasy, soit 400 000 personnes, sont aveugles ou ont une déficience visuelle. Cette initiative vise à garantir que tous les citoyens, y compris ceux en situation de handicap, puissent exercer leur droit de vote de manière autonome et équitable.

Fil infos

  • Aéroport d’Ivato - Descente du Président Andry Rajoelina
  • Développement - Une mission spéciale de la Banque mondiale à Madagascar
  • Tentative de vol à l'aéroport international d'Ivato - La douane désavoue Jackson Jaojoby
  • Actu-brèves
  • Candidats à la Mairie - Le sort de la Capitale reste dans le flou
  • ACTU-BREVES
  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
Pub droite 1

Editorial

  • Rendez-vous planétaire !
    Le gotha monde du sport à l’échelle planétaire se retrouve à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. La capitale française, l’épicentre des rencontres sportives de haut niveau, accueille pour la troisième fois les Jeux olympiques d’été après 1900 et 1924. La France toute entière et les délégations s’impatientent d’assister à de grandes compétitions.Les Jeux olympiques s’organisaient pour la première fois en l’an 776 avant JC à Olympie, en Grèce. Il s’agissait au tout début d’une manifestation à caractère sportif et religieux.

A bout portant

AutoDiff