Publié dans Politique

60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

Publié le dimanche, 09 juin 2024

A peine revenus de leur déplacement en Corée du Sud, la semaine dernière, le Président Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina mettront le cap sur Genève, capitale de la Suisse demain. Le chef de l’Etat malagasy y est attendu pour prendre part à la célébration du 60ème anniversaire de la CNUCED ou Conférence des Nations unies pour le Commerce et le développement qui se tiendra les 12 et 13 juin au Palais des Nations, à Genève.

La CNUCED est une branche du Secrétariat des Nations unies qui fournit un appui aux pays en développement, afin que ces derniers puissent  contribuer activement à la promotion de l’économie mondiale. Cet appui se traduit notamment par l’accompagnement des Etats concernés dans l’amélioration du monde des investissements.

Désormais rebaptisée ONU Commerce et développement, la CNUCED se trouve dans une étape charnière de son histoire par ce jubilé qui sera marqué par le forum des dirigeants mondiaux. Ce rendez-vous portera sur le thème «  tracer une nouvelle voie pour le développement dans un monde en mutation » et verra la participation de 6 chefs d’Etat dont le Président Andry Rajoelina qui sera à la tête de la délégation malagasy.

Madagascar face au contexte économique mondial 

La cérémonie d’ouverture sera conjointement présidée par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres et la Secrétaire générale de la CNUCED, Rebeca Grynspan. 28 autres ministres et chefs de gouvernement sont également attendus à cet événement. Des représentants de la Société civile et du secteur privé prendront également part aux débats. Le forum sera une occasion de réflexion sur les nouvelles stratégies destinées à protéger les pays en développement face aux nombreuses crises mondiales comme la difficulté financière engendrée par la dernière pandémie de la COVID-19, ou encore les changements climatiques. Cette rencontre à Genève est d’une haute importance pour Madagascar car représente une opportunité de renforcer la coopération avec la CNUCED. Les thématiques au cours des échanges s’alignent avec les visions de développement établies par le Président Andry Rajoelina afin de rattraper le retard de Madagascar, telle que la mise en place d’une politique industrielle destinée à promouvoir le secteur de l’industrie et du commerce dans le pays. Une vision concrétisée par la mise en place du programme « One district, one factory ».

Plusieurs projets soutenus par la CNUCED ont déjà été mis en œuvre à Madagascar, tels que l’examen de la politique d’investissement à Madagascar, l’atelier sur l’ « Export vert » ou encore la transition de la Grande île vers l’e-commerce.

 

Sandra R.

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff