Publié dans Politique

Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina

Publié le dimanche, 10 mars 2019

Le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina a quitté le territoire national hier. Accompagné de son épouse Mialy Rajoelina, le Chef d’Etat malagasy a foulé le sol mauricien en début d’après- midi. Invité d'honneur du Président mauricien, Andry Rajoelina assistera aux célébrations du cinquante et unième anniversaire de la fête de l'indépendance de l'île sœur de demain. A son arrivée à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam, la suite présidentielle a été accueillie par le Premier ministre mauricien, le président du Conseil du District du Grand Port, le Premier ministre adjoint et ministre de l'Energie et des Services publics, le président de l'Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, le leader de l'opposition mauricienne, le secrétaire au Conseil des ministres et Chef de la Fonction publique, la doyenne du Corps diplomatique accrédité à Maurice, l'ambassadeur de Maurice à Madagascar et le Chargé d'affaires de Madagascar à Maurice.  Une cérémonie protocolaire a accueilli le Chef d’Etat malagasy, considéré comme un hôte de marque. Après l'exécution des hymnes nationaux, le Président Andry Rajoelina et le Premier ministre mauricien passent en revue les troupes militaires dépêchées à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam pour l'occasion. Par ailleurs, 21 coups de canon ont été tirés. L'arrivée du couple présidentiel a même été diffusée en direct sur la télévision nationale mauricienne. Toute une série d'honneurs démontrant l'importance de cette première visite du Président Andry Rajoelina à Maurice.

A trois jours de la célébration de la fête de l'indépendance de l'île soeur, le drapeau malagasy est déployé dans toutes les rues et avenues de toutes les villes mauriciennes.  Après la cérémonie protocolaire, la délégation malagasy dirigée par le couple présidentiel s'est rendue à la State House, Le Réduit pour une visite de courtoisie auprès de SEM Paramasivum Pillay Vyapoory, Président par intérim de la République de Maurice. Une visite marquée par la signature du livre des visiteurs par le numéro Un malagasy, et par la cérémonie de plantation d'un « Bois Dentelle» (Elaeocarpus bojeri) et d'un Baobab venant de Madagascar dans le jardin du Château du Réduit.  Ce jour, le couple présidentiel aura un agenda très chargé avec, entre autres, un entretien avec le Premier ministre, ministre de l'Intérieur, des Communications extérieures et de la « National Développement Unit », et ministre des Finances et du Développement économique, M. Pravind KumarJugnaut; et une visite à Omnicane Factory Area à La Baraque, L'Escalier. Durant le séjour de trois jours du Président malagasy, un accord sur les relations mutuelles entre la Grande île et Maurice sera signé, selon nos confrères mauriciens du Le mauricien. « L’accord constituera un outil important dans la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité financière, dont le blanchiment d’argent. Un protocole d’entente qui vise à favoriser la coopération entre les établissements tertiaires de Madagascar et Maurice sera également ratifié », peut-on lire dans la presse locale.
La rédaction

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff