Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina - Première visite officielle hors du continent africain

Publié le mardi, 28 mai 2019

Le Président Andry Rajoelina effectue sa troisième visite officielle depuis son accession à la magistrature suprême. C'est en France que le plus jeune président africain réalisera sa première visite hors du continent africain après avoir été invité à l'île Maurice dans le cadre de la célébration de l'indépendance de cette île de l'océan Indien et au Sénégal pour honorer l'investiture du Président Macky Sall et la fête de l'indépendance du pays. Trois invitations officielles reçues en moins de six mois, c'est désormais prouvé que la Nation malagasy en général a une estime certaine auprès des pays étrangers. Invité par le Président français, Emmanuel Macron, Andry Rajoelina avec sa petite délégation est arrivé dans la Capitale française dans la matinée d'hier pour un séjour jusqu'à lundi.  Il a débuté sa visite officielle par la revue de troupe de l'armée française à la place des Invalides où l'hymne national malagasy a été exécuté. Après le déjeuner au quai d'Orsay avec le ministre des Affaires étrangères français, Jean Yves le Drian, le Président Andry Rajoelina s'est rendu au siège de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) avec sa délégation où il a été reçu par la nouvelle secrétaire générale de l'organisation, Louise  Mushikiwabo.


Toujours dans la journée d'hier, une rencontre avec le syndicat du  patronat français, MEDEF, s'est tenue à l'hôtel  Shangri-la où quatre accords de partenariat sur des projets structurants ont été signés. Il s'agit de la production de 200MGW d'électricité du projet Sahofika dont la signature a été effectuée par le ministre malagasy des Hydrocarbures et le directeur du développement  international du groupe Eiffage Concessions. Le ministre  malagasy des Affaires étrangères  et Dg en charge du Moyen Orient, Afrique et Turquie du groupe Atos quant à eux ont apposé leur signature au bas de l'accord qui consiste à la digitalisation de l'agriculture à Madagascar. Un autre projet concernant toujours le domaine de l'énergie a été aussi signé par le ministre de l'Energie et des Hydrocarbures et le Pdg de la Compagnie générale d'hydroélectricité de France et il concerne la mise en œuvre de 120MGW à Volobe. Le quatrième projet concerne l'hybridation  d'un central thermique à Toliara dont la signature a été réalisée par le Pdg de AkuoEnergy et son homologue d'Enelec Madagascar.
La rédaction

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff