Publié dans Politique

Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population

Publié le dimanche, 23 juin 2019

Samedi, le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina est descendu au Stade de Betongolo, où se tient une kermesse militaire dans le cadre de la célébration du cinquante neuvième anniversaire du retour de l'indépendance de Madagascar. Une vingtaine de stands de divertissements et d'expositions sont dressées sur le terrain de Betongolo jusqu'à demain. Une descente au cours de laquelle le Président Andry Rajoelina s'est mêlé à la foule. Il a festoyé avec la population sur place et participé aux différentes activités et animations.

Il a rappelé que durant son enfance il assistait souvent aux kermesses sur ce terrain. Le Chef de l'Etat qui a déjoué le protocole est venu faire un pas que les populations ont salué. Un geste du Président de la République, très apprécié par le public, qui, en retour, manifestait sa joie à travers des applaudissements. Ce bain de foule montre qu'il est proche du peuple et à l'écoute au quotidien.

Les kermesses militaires existent depuis la première République. Suspendue à cause de la seconde moitié de la troisième République pour des raisons de sécurité, cette fête populaire a été remise au goût du jour cette année, à l'iniative de l'actuel Gouvernement. L'Armée malagasy et la Gendarmerie nationale prennent part à ces activités. Le podium installé accueille depuis la fin de la semaine dernière plusieurs artistes. Les célébrations du soixantième anniversaire du retour de l'indépendance seront encore plus grandioses que celles de cette année, a promis le Chef suprême des armées malagasy. Et lui d'annoncer au passage que la kermesse militaire de l'an prochain sera dix fois plus grandiose. Notons que, hier dans l'après-midi, le Chef de l'Etat a de nouveau effectué un contact avec la foule, lors d'un concert évangélique du côté du Palais des sports de Mahamasina.

Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff