Publié dans Politique

Assemblée nationale - La majorité présidentielle validée par la HCC

Publié le mardi, 02 juillet 2019

La Haute Cour constitutionnelle a tranché. Sans surprise, les résultats confirment l’écrasante victoire de la coalition présidentielle, entraperçue à  l’issue des résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante il y a quinze jours.  Sur les 151 noms énumérés par le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa hier, 84 sont de l’Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina. 46 portent l’étiquette d’indépendant. L’opposition (voir article par ailleurs) qui entendait jouer le troisième tour de la dernière élection présidentielle  n’a réussi à glaner que  16 sièges. Les 5 derniers sièges sont revenus à divers petits partis. Des résultats similaires à ceux proclamés par la CENI le  15 juin dernier.  L’intégralité des requêtes déposées à Ambohidahy a été déclarée irrecevable ou infondée, et n’a donc pas influé sur la décision finale. Des rectifications et les redressements ont été opérés par la HCC, sans que ceux-ci n’altèrent le cours du vote. Les résultats de 6 bureaux de vote, dont deux à Ambilobe, un à Ifanadiana, un à Maintirano, un à Mampikony et un dernier à Ambovombe Androy ont été invalidés.  148 voix obtenues de manière irrégulière par un candidat dans le District d’Analalava dans la Région Sofia ont également été annulées. Les juges électoraux ont aussi procédé à l’annulation des résultats d’une soixantaine de bureaux de vote à Toliara II, suite à la destruction des plis électoraux destinés à la HCC, à la CENI et à la SRMV. De même, les élections des bureaux de vote concernés par les suspicions de fraude majeure pour des bureaux de vote à Ambositra et Tsihombe, relevés par la CENI, ont aussi été annulées par la HCC.


Première session  le 16 juillet
L’arrêt rendu par la Cour ce jeudi ne comporte pas de chiffres sur le taux de participation, ni sur les bulletins nuls et blancs, pourtant très attendus par l’opinion publique. En tout cas, la coalition présidentielle a réussi la performance de glaner la moitié des sièges à pourvoir dans les Districts d’Analamanga, du Vakinankaratra, de l’Alaotra Mangoro, réputés être des bastions de l’opposition. Les « Orange » ont uniquement fait chou blanc  dans la Région SAVA. Deux ministres démissionnaires du Gouvernement actuel du Président Rajoelina ont réussi à se faire élire  en l’occurrence Volahaingo Marie Thérèse, élue à Bealanana et Irma Naharimamy, élue à Toamasina I. Environ une trentaine de députés de la précédente législature retrouveront Tsimbazaza. Parmi lesquels figurent les Christine Razanamahasoa, Jean Brunelle Razafintsiandraofa, qui sont également issus de la dernière Assemblée nationale. Plusieurs têtes d’affiche du dernier quinquennat ont été éjectées de la Chambre basse. De nombreux anciens ministres tels que Narson Rafidimanana, Monique Rasoazananera, Neypatraiky Rakotomamonjy s’installeront également à la Chambre basse. Il faut noter que des candidats actuellement en détention ont été élus députés. Des cas qui concentreront, à n’en pas douter, l’attention des observateurs ces prochaines semaines. Voninahitsy Jean Eugène et Roland Ratsiraka retrouveront le Palais de Tsimbazaza, plusieurs années après leur dernier mandat. Les nouveaux députés seront convoqués en session le 16 Juillet prochain. Une première réunion à l’issue de laquelle les parlementaires éliront le  nouveau président de  l’Assemblée nationale, ainsi que son bureau.
La Rédaction

Fil infos

  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021
  • Détournement au ministère de la Population - Des hauts fonctionnaires et des complices placés sous mandat de dépôt
  • Betainomby Toamasina - La plus grande minoterie de l'Océan Indien ouvre ses portes
  • La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

La Une

Editorial

  • Miami démarre !
    Le « Velirano » est en marche. Le Chef de l’Etat ne chôme pas. Accompagné de son épouse Mialy, fidèlement à ses côtés, Rajoelina Andry arpente monts et vallées et veille à la concrétisation de ses engagements. En homme de parole, le Président ne baisse pas les bras. Certains curieux se posent même la question « notre Président dispose-t-il un instant pour un petit somme réparateur dans la journée ? »

A bout portant

AutoDiff