Publié dans Politique

Lutte contre la corruption - Laza Eric Donat Andrianirina nommé à la tête du BIANCO

Publié le jeudi, 25 juillet 2019

Officier supérieur de la Gendarmerie et administrateur civil de fonction, Laza Eric Donat Andrianirina succède au magistrat Jean Louis Andriamifidy, à la tête du Bureau indépendant anti-corruption. Le décret de nomination du nouveau directeur général du BIANCO a été pris par le Président de la République Andry Rajoelina, lors du tout premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement, tenu hier après-midi au Palais d'Etat d'Iavoloha.

 

Selon l'article 42 de la loi 2016-020 sur la lutte contre la corruption, « le directeur général [du BIANCO] est nommé pour un mandat de 5 ans non-renouvelable, par décret du Président de la République parmi trois candidats proposés par la majorité simple des membres d'un comité ad hoc  de recrutement constitué à cet effet par le Comité pour la sauvegarde de l'intégrité. ». Le mandat du Dg sortant est arrivé à terme le 24 juin dernier. Un processus avait été ouvert pour déterminer le nom de son remplaçant.

A l'issue de  l'appel à candidatures lancé,  64 dossiers avaient été soumis au comité ad hoc, comprenant notamment le CSI, mais également la société civile. Après examen des dossiers, 10 candidats avaient été invités à s'entretenir pendant environ une heure par candidat avec le comité ad hoc les 28 et 29 mai 2019.  Notés sur des critères stricts tels que la pertinence de l'expérience par rapport au poste demandé, leur connaissance du poste, leur vision stratégique, le leadership et la capacité de management, trois candidats étaient finalement sortis du lot suite à une délibération des membres du comité ad hoc. Le nom du nouveau numéro Un de la lutte contre la corruption dans le pays figurait sur la liste des trois finalistes soumise au Président de la République Andry Rajoelina au début du mois de juin dernier.

Le nouveau Dg du BIANCO aurait déjà été Chef de division investigation du BIANCO à Mahajanga en 2008, un poste qu'il quittera en 2013. Anciennement directeur général de la promotion de l'emploi au sein du MEETFP, le vice-président de la section des sciences morales et politiques de l'Académie nationale malagasy, aurait dernièrement été mis à la disposition provisoire de la direction des ressources humaines du ministère de l'Intérieur en attente de poste d'affectation.

Enseignant à l'ENAM, l'université catholique de Madagascar, et à l'université de Toliara, Laza Eric Donat Andrianirina est décrit comme un homme modeste. La tâche qui l'attend sera ardue. La corruption est un phénomène qui gangrène encore la vie de la Nation. Son prédécesseur, Jean Louis Andriamifidy avait placé la barre haute. En raison de ses réalisations à la tête du BIANCO, ce dernier, pour rappel, a été élu pour siéger au sein d'une organisation africaine de lutte contre la corruption.

La rédaction

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff