Publié dans Politique

Ballet diplomatique - Trois ambassadeurs présentent leurs lettres de créance à Iavoloha

Publié le vendredi, 09 août 2019

Les ambassadeurs du Pakistan, Syed Rizwan Ahmed, de la République fédérale d’Allemagne, Michael Derus, et de la France, Christophe Bouchard, nouvellement accrédités à Madagascar, ont successivement présenté leurs lettres de créance au Président de la République Andry Rajoelina, au Palais d’Etat d’Iavoloha hier. Les audiences se sont déroulées en présence du ministre des Affaires étrangères Naina Andriantsitohaina. En interview, en marge de son audience, l’ambassadeur du Pakistan a souligné le bon climat des affaires. « Le climat politique et économique actuel à Madagascar est stable. C’est un environnement propice à l’implantation d’entreprises, notamment les entreprises pakistanaises aixquelles je vais en toucher mot », a affirmé le diplomate, Syed Rizwan Ahmed devant la presse. Arrivé cette semaine dans la Grande île, il y a quatre jours seulement, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, devant les gens des médias, a tenu à  souligner d’emblée l’excellence des relations entre les deux pays. Rappelant que l’Allemagne était le premier donateur dans le champ de la conservation de la nature, le diplomate allemand indique que la contribution allemande sur le secteur de la création de l’énergie, a été au cœur de ses échanges avec le Président malagasy.


L’ambassadeur français Christophe Bouchard s’est lui engagé à travailler pour l’accomplissement des relations, la coopération et l’amitié entre la France et Madagascar.  Il ne manque pas de rappeler la visite du Président Rajoelina à Paris au mois de mai dernier qui marque selon lui « un nouveau départ dans les relations » entre les deux pays.  « C’est notre souhait de donner une nouvelle dimension d’arriver à un partenariat exemplaire entre la France et Madagascar, il y a énormement de choses à faire (…) dans beaucoup de domaines », affirme-t-il, notamment sur le sujet des îles éparses, revendiqué par Madagascar. « Il y a une volonté de parvenir par le dialogue à une solution de partenariat et donc les travaux vont commencer dans l’esprit de ce qu’il avait été annoncé au mois de mai par le président français », souligne-t-il. Si côté malagasy, un comité d’exécution destiné à concrétiser la négociation sur les îles éparses a été mis en place, du côté français, la mise en place de ce comité  reste encore en suspens. « La date n’a pas encore été fixée mais les contacts existent », affirme l’ambassadeur français, qui assure néanmoins que « Les choses vont avancer (…) pour que les travaux puissent commencer rapidement afin de discuter ensemble de cette question importante ».
La Rédaction

Fil infos

  • Procès sur le détournement à la CNAPS - Les principaux accusés absents à la barre !
  • Président Rajoelina à Ivato - Bilan d'un déplacement positif et concluant
  • Détournement à la CNAPS - Procès d’Arizaka Raoul Rabekoto et 7 autres co – accusés ce jour
  • Elections de l’OJM - Une seule liste en compétition
  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Problématique de l'émergence !
    L'heure de la relance sonne ! La pandémie de Covid-19 cède progressivement la place au cours normal de la vie quotidienne. Sous d'autres cieux, dans les pays au climat tempéré et hivernal, la contamination du Sras-Cov2 résiste et continue de faire des ravages. Le variant Delta sévit encore et ce malgré une campagne intense de vaccination. Madagasikara, un pays tropical baignant dans un climat ensoleillé, dans l'ensemble de l'année, semble être épargné de grandes catastrophes humaines.

A bout portant

AutoDiff