Publié dans Politique

Andohalo - Un voleur  de poule lynché par les riverains

Publié le mercredi, 11 septembre 2019

Son crâne a failli éclater sous les coups que les gens, très nombreux à le tabasser, lui avaient assenés ! Il, c'est cet inconnu surpris d'avoir cherché à voler une volaille à Andohalo, vers le milieu de la matinée, hier. Les riverains lui ont infligé une sévère raclée à la suite d’un constat de vol dont il est le suspect. On peut dire que celui-ci a failli y laisser sa peau  si la Police n’est pas intervenue à temps.  A leur arrivée, les Forces de l’ordre ont dû à la fois ramener l’ordre sur les lieux tout en faisant disperser les riverains, mais aussi interpeller le suspect.

Puisque son état n’a pas encore permis toute enquête, la Police a dû avant tout l’évacuer d’urgence en 4x4 à l’hôpital où la victime a eu droit à de nombreux points de suture.

D’après une source auprès de la Police, le concerné se serait introduit  chez un particulier pour y voler une poule lorsque le propriétaire l’a surpris. « Le suspect était sur le point de cacher la volaille  dans un sachet en plastique lorsqu’il a été démasqué ».  Par ailleurs,  le soigner était une tout autre affaire. Pendant que les médecins l’ont soigné, les Forces de l’ordre ont monté la garde. Interrogé, un membre de celles-ci n’a pas caché que cette mesure de sécurité s’impose car il arrive  que le suspect soit tenté de fuir, quel que soit son état. Et si la Police n’est pas là, des complices, s’il y en a, peuvent débarquer à tout moment à l’hôpital. Et c’est ce qui est déjà arrivé plusieurs fois dans le passé, selon notre interlocuteur. Enfin, cette surveillance policière, pendant les soins du suspect blessé, est plus que nécessaire pour éviter  que les individus, se comportant en justicier, ne débarquent à l’hôpital et recommencer à s’en prendre à la victime.

Il y a un certain temps à Andohalo, ce sont parfois les  touristes étrangers qui constituaient la cible de ces voleurs. Les victimes ont été déposséder de leurs appareils photos, ordinateurs ou de leurs sac-bananes, etc.  Mais déjà à l’époque, les riverains s’étaient montrés solidaires aux victimes en participant à l’interpellation de ces bandits, et de les remettre entre les mains de la Police.

Franck R.

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff