Publié dans Politique

Président Rajoelina à Fianarantsoa - « 5000 km de pistes à réaliser annuellement par les gouverneurs »

Publié le vendredi, 27 septembre 2019

Lors de sa descente à Fianarantsoa dans la Haute-Matsiatra hier, Andry Rajoelina, le Président de la République, a donné son avis sur le débat entourant la nomination récente des gouverneurs de Région. L’occasion pour lui également de donner des ordres aux nouveaux patrons des Régions. Durant son discours à Fianarantsoa, le Chef de l’Etat indique ainsi que les gouverneurs seront dotés de plus de pouvoir. Le changement d’appellation des chefs de région correspond, dit-il, aux responsabilités qu’auront les gouverneurs. Et lui de préciser ainsi que les gouverneurs seront dotés d’un budget et de plus de pouvoir que de simples chefs de Région.

 

A ceux qui soutiennent l’inconstitutionnalité de la nomination de ces gouverneurs, le numéro Un de l’Etat affirme que l’opposition est nécessaire, mais que ces derniers devraient songer avant tout à apporter des critiques constructives et à ne pas perdre du temps dans des critiques stériles. « Ce n’est pas de critiques stériles dont a besoin le pays mais des actions », souligne-t-il. Dans son allocution, le Président de la République indique par ailleurs qu’un conseil de gouvernorat se tiendra tous les un mois et demi et réunira le Président de la République, le Premier ministre, quelques membres du Gouvernement et les gouverneurs. Ce sera l’occasion pour les gouverneurs d’émettre directement les desiderata de la population.  

Compétition entre gouverneurs

La construction de routes sera notamment l’une des principales attributions des gouverneurs. Selon le Chef de l’Etat, les routes intercommunales seront ainsi dorénavant du ressort des gouverneurs tandis que les routes nationales de celui du ministère concerné. Il affirme que les gouverneurs seront dotés de fonds pour paver les routes dans les chefs-lieux de Districts et pour réhabiliter les pistes en terre battue. Une compétition sera en outre instaurée entre les gouverneurs. 10 à 20 km de routes pavées et 100 à 200 km de pistes en terre devront  être construites ou réhabilitées par chaque gouverneur annuellement indique le Chef de l’Etat. Ce dernier lance ainsi le défi à la totalité des gouverneurs de réhabiliter ou de construire « près de 5000 km de pistes dans tout Madagascar chaque an soit près de 20 000 km en quatre ans »,

Des contrôles et suivis seront effectués à chaque fin d’année. Les gouverneurs seront évalués sur leurs réalisations lesquelles sont « quantifiables et mesurables ». Ceux qui ne seront pas à la hauteur seront remerciés, a laissé entendre le Chef de l’Etat. Outre les routes, les gouverneurs auront trois mois pour construire des marchés, et seront également chargés de construire ou de réhabiliter, à partir de l’année prochaine, 30 à 50 écoles et des Centres de santé de base 2.

Un budget sera alloué aux gouverneurs pour atteindre les objectifs fixés. A partir de l’an prochain, le budget étatique sera d’ailleurs établi en fonction des demandes de la population à la base, indique le Chef de l’Etat. “Nous avons des ministères qui travaillent. Mais nous mentirons si nous affirmons que nous pourrions visiter tout Madagascar. C’est pour cela que les gouverneurs seront dotés de plus de pouvoir », soutient le Président de la République, clôturant le chapitre des gouverneurs.

La rédaction

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff