Publié dans Politique

Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base

Publié le vendredi, 11 octobre 2019

Pas de temps à perdre. C’est semble-t-il le crédo du chef de Région par intérim du Boeny, Bazezy Vanombe Clavelah. Le Plan régional de développement PRD de sa Région lui a été officiellement restitué, il y a quelques jours seulement. Sans attendre, il a immédiatement mis en application les préceptes inscrits dans ce document renfermant les défis pour le développement de Boeny pour les dix prochaines années. Ce chef de région par intérim a, dans ce cadre, effectué une descente dans la carrière de sable de Maroala, Amborovy. Accompagné par le vice-président de l’Assemblée nationale et non moins députée élue à Mahajanga I, Lalao Rahantanirina, le représentant des Collectivités territoriales décentralisées est venu constater de visu le déroulement de  l’exploitation de sable et les conséquences de cette exploitation du point de vue économique, social et environnemental.

Le PRD est un outil destiné à développer une région, selon les explications, conformément à la Politique générale de l’Etat et aux « Velirano » du Président de la République Andry Rajoelina. Le plan régional de développement remis récemment vise à faire de la Région Boeny « une région développée, équilibrée économiquement et socialement, notamment dans la répartition spatiale de la population et soucieuse de son environnement ».  Le PRD vise ainsi à instaurer des conditions générales favorables à un développement durable et inclusif, valoriser les potentialités économiques de la Région, préserver l’environnement écologique de la Région ainsi qu’améliorer les conditions de vie de la population. Selon les explications, l’objectif des échanges avec le fokonolona et les exploitants serait, pour le chef de Région intérimaire, de mettre en œuvre, dès à présent, cette vision inscrite dans le PRD.  Notons que le chef de région intérimaire s’est également entretenu à cette occasion avec Sareraka, envoyé du Président de la République, qui revient d’une descente dans le District de Mitsinjo, pour observer le barrage local, endommagé  actuellement. L’application du PRD concernant l’agriculture et les projets y attenant sont les solutions efficaces pour réhabiliter et améliorer le barrage et développer le District de Mitsinjo.

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff